VRAI OU FAKE Pourquoi des fausses photos d’animaux volants circulent-elles à chaque ouragan ?

Les images spectaculaires de l’ouragan Dorian qui a dévasté les Bahamas sont largement partagées sur les réseaux sociaux. Et parmi elles, celle d’un dauphin qui semble emporté par les rafales de vent...

Capture d\'écran un article partagé sur Facebook intitulé “Un photographe capture un dauphin pris dans les vents de l’ouragan” et publié sur le site sur le site parodique peopleoflancaster.com
Capture d'écran un article partagé sur Facebook intitulé “Un photographe capture un dauphin pris dans les vents de l’ouragan” et publié sur le site sur le site parodique peopleoflancaster.com (CAPTURE D'ÉCRAN)

Alors que l’ouragan Dorian se dirige vers les États-Unis, les images impressionnantes de son passage dévastateur sur les Bahamas sont massivement partagées sur les réseaux sociaux. Et parmi elles, celle d’un dauphin qui semble emporté par les rafales de vent.

À l'origine, une parodie

La plupart des comptes qui relaient ces images renvoient vers un article publié lundi 2 septembre sur le site People of Lancaster titré : “Un photographe capture un dauphin pris dans les vents de l’ouragan”.

Captures d\'écran de tweets partageant une fausse photo au sujet de l\'ouragan Dorian.
Captures d'écran de tweets partageant une fausse photo au sujet de l'ouragan Dorian. (CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER)

Selon le site, les photos ont été prises par Ernie Schwartz, un photographe travaillant pour The Weather Channel, une chaîne de télévision américaine qui diffuse en continu les conditions et prévisions météorologiques aux États-Unis. Dans l'article, on trouve aussi des explications soi-disant scientifiques, avec notamment les éclairages d'un spécialiste de la faune sauvage : “Les dauphins nagent loin et quand ils s’approchent du rivage dans des eaux peu profondes, ils peuvent être emportés par les vents”.

Sauf que le site à l’origine de l’article est un site parodique américain. Dans sa rubrique “à propos” on peut lire ceci : “Une grande partie des contenus est une satire inspirée d'événements réels que nous aimons revêtir d’une épaisse couche de sarcasme”.Quant aux photos, c’est un montage. Le dauphin a été ajouté artificiellement par-dessus de vraies photos prises lors d’ouragans datant de 2004 et 2005, comme l’explique le site américain SnopesLa deuxième photo a été prise en 2005 lors de l’ouragan Dennis, plus précisément sur la base aéronavale de Key West, dans le sud de la Floride.

Photo prise en 2005 lors de l’ouragan Dennis, à Key West (Floride).
Photo prise en 2005 lors de l’ouragan Dennis, à Key West (Floride). (JIM BROOKS / US NAVY)

Dauphins, requins...un grand classique lors des ouragans 

People Of Lancaster avait déjà publié exactement le même article en octobre 2016 pour parler de l’ouragan Matthew. L’article a depuis été supprimé avant d’être republié trois ans plus tard, en modifiant simplement le titre, la date et le lieu. Il compte désormais plusieurs dizaine de milliers de vues.

Le fait de ressortir des fausses images de mammifères marins est un grand classique de la désinformation sur les réseaux sociaux lors des évènements climatiques comme les ouragans. Hormis le dauphin, un autre animal refait surface à chaque fois : le requin.

Lorsque l’ouragan Harvey a frappé le Texas en août 2017, une fausse photo a été retweetée plus de 81 000 fois. On y voit un requin en plein milieu d’une route inondée à Houston.

Comme l’a expliqué à l’époque le New York Times, citant le travail de Snopes, le requin a été ajouté artificiellement. Il provient en réalité d’une photo prise au large des côtes sud-africaines publiée en septembre 2005 par le magazine Africa Geographic.

Pourquoi ça marche ?

Se faire attaquer par des requins alors qu’un ouragan s’abat sur nous, c’est délirant, et pourtant... Les catastrophes naturelles font ressurgir des peurs communes, forgées par la culture, comme le cinéma par exemple avec des films comme Les Dents de la mer ou Sharknado dans lequel des milliers de requins s’abattent sur Los Angeles alors qu’un ouragan s’empare de la ville.

Si ces photos de dauphins volants et de requins envahissant internet sont fausses, il existe quand même bel et bien un phénomène météorologique qui peut paraître surprenant, à savoir des poissons qui tombent du ciel. En mai 2014, des habitants du quartier de Chilaw au Sri Lanka ont déclaré avoir été surpris par une pluie de petits poissons. Trois pluies similaires se seraient produites au Sri Lanka, selon la BBC. Trois ans plus tard, en juillet 2017, des pluies de poissons ont également été signalées par une petite communauté rurale du Honduras en Amérique centrale, rapporte le New York Times.