Cet article date de plus d'onze ans.

Obama ravive le débat autour du meurtre d'un jeune Noir en Floride

Trayvon, 17 ans, a été tué par un de ses voisins, qui plaide la légitime défense. Le président américain a exigé une enquête complète sur ce drame survenu le 26 février. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un mémorial a été érigé le 23 mars 2012 à Sanford, en Floride (Etats-Unis), en souvenir de Trayvon Martin, abattu fin février. (MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

"Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon" : le président américain Barack Obama est intervenu avec émotion vendredi 23 mars dans l'affaire du meurtre d'un adolescent noir de 17 ans par un Blanc. Le président des Etats-Unis a exigé une enquête complète sur ce drame survenu le 26 février à Sanford, en Floride (Etats-Unis).

L'affaire enflamme la Floride, où des manifestations ont lieu quotidiennement pour dénoncer un nouvel exemple de profilage racial. Le mouvement se propage à New York. Une manifestation est prévue samedi dans la capitale fédérale Washington. FTVi revient sur ce meurtre qui provoque une indignation croissante dans le pays.

• Quelles sont les circonstances du meurtre ?

Le 26 février, alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries, Trayvon Martin a été abattu par George Zimmerman. Cet homme d'origine hispanique âgé de 28 ans effectuait des rondes de surveillance dans son quartier, une zone résidentielle de Sanford, banlieue d'Orlando dans le centre de la Floride. Lorsqu'il aperçoit Trayvon, il appelle la police, parce qu'il juge "suspect" le comportement du jeune homme. "C'est un Noir", ajoute-t-il. L'officier de police lui demande de ne pas le suivre, il le fait quand même, rapporte la correspondante de France 2 aux Etats-Unis.

Meurtre d'un jeune noir en Floride, Obama intervient dans l'affaire ( Maryse Burgot et Valérie McCabe - France 2 Washington)

(MARYSE BURGOT VALERIE MCCABE / FRANCE 2 / FTVi)

La suite des événements s'enchaîne de manière floue. Trayvon Martin, non armé, est ensuite retrouvé mort, tué d'une balle en plein cœur. George Zimmerman a invoqué la légitime défense et n'est donc pas poursuivi, selon une loi en vigueur dans l'Etat de Floride depuis 2005. Il est actuellement en liberté. "C'est un acte raciste", a dénoncé la mère de Trayvon Martin.

 

• Quelle est la loi remise en cause dans cette affaire ?

La mort du jeune Noir relance le débat sur une loi votée en 2005 en Floride avec le soutien du lobby des armes, la NRA. Ce texte, appelé "Défendez-vous" par ses défenseurs, "Tirez d'abord" par ses détracteurs, a assoupli les conditions d'exercice de la légitime défense.

Plus d'un million de signatures ont été réunies sur le site Change.org (lien en anglais) pour demander l'inculpation de George Zimmerman.

"Je pense que nous devons tous procéder à un examen de conscience pour comprendre comment une chose pareille peut se produire, et cela veut dire que nous examinons les lois et le contexte", a réagi Barack Obama.

• Où en est l'enquête ?

Les circonstances des faits restent floues et l'enquête de la police locale fait l'objet de vives critiques. Le ministère américain de la Justice, le procureur du district central de Floride et le FBI ont ouvert une enquête. Un grand jury (chambre d'accusation) doit se réunir le 10 avril pour décider si les charges sont suffisantes pour poursuivre George Zimmerman. 

"Chaque parent aux Etats-Unis devrait pouvoir comprendre la raison pour laquelle il est impératif que nous enquêtions sur tous les aspects de cette affaire, et que tout le monde y mette du sien, Etat fédéral, Etat de Floride et autorités locales, pour comprendre exactement comment cette tragédie s'est produite", a déclaré Barack Obama.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.