Barack Obama collecte 15 millions chez George Clooney, un record

Cette levée de fonds a eu lieu lors d'une réception devant 150 donateurs dans la villa du célèbre acteur, à Los Angeles. Barbra Streisand, Salma Hayek et Jack Black étaient présents.

Des supporters du président américain Barack Obama l\'applaudissent lors de son passage en voiture à Los Angeles (Etats-Unis), au moment où il se rend chez George Clooney, le 10 mai 2012.
Des supporters du président américain Barack Obama l'applaudissent lors de son passage en voiture à Los Angeles (Etats-Unis), au moment où il se rend chez George Clooney, le 10 mai 2012. (MARIO ANZUONI / REUTERS)

15 millions de dollars, soit près de 11,6 millions d'euros : c'est la somme record que le président sortant Barack Obama a réussi à collecter jeudi 10 mai dans la soirée. Cette levée de fonds a eu lieu lors d'une réception donnée par l'acteur George Clooney dans sa villa de Los Angeles (Etats-Unis). Aucun chiffre n'a été communiqué dans l'entourage du président, mais Jeffrey Katzenberg, président du studio DreamWorks Animation, a indiqué que la réception avait permis de récolter cette somme.

"Nous avons récupéré beaucoup d'argent parce que tout le monde aime George", a plaisanté le président américain face à 150 donateurs de son parti démocrate rassemblés sous une tente dans le jardin de la villa de l'acteur. Quelque 150 personnes, parmi lesquelles Barbra Streisand, Salma Hayek, Tobey Maguire et Jack Black, se sont acquittées du ticket d'entrée à 40 000 dollars pour participer à cette collecte de fonds particulièrement mondaine.

200 millions de dollars amassés en un an

Selon les derniers chiffres en date, divulgués début avril, Barack Obama, qui se représente à l'élection présidentielle américaine du 6 novembre, a engrangé quelque 200 millions de dollars en un an. Ces fonds sont cruciaux car ils permettent de financer ses déplacements de campagne et d'acheter des espaces publicitaires. Les candidats restent libres d'opter pour un financement public, mais leur budget est dans ce cas plafonné.

Par ailleurs, lors de ce dîner, Barack Obama est revenu sur le soutien aux droits des homosexuels à se marier, qu'il a énoncé pour la première fois mercredi. "La vérité, c'est qu'il s'agit d'une extension logique de ce que les Etats-Unis sont supposés être", a-t-il plaidé.