Cet article date de plus de huit ans.

Mort de l'ambassadeur américain en Libye : Clinton dédouane Obama

La secrétaire d'Etat américaine a assumé la responsabilité de l'attaque de Benghazi, qui cristallise les critiques des républicains. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Barack Obama s'exprime sur la mort de l'ambassadeur américain après l'attaque de Benghazi (Libye), aux côtés d'Hillary Clinton, le 12 septembre 2012 à Washington. (JASON REED / REUTERS)

PRESIDENTIELLE AMERICAINE – Hillary Clinton prend la défense de Barack Obama. A la veille du deuxième débat entre le président américain et son rival Mitt Romney, la secrétaire d'Etat a affirmé, lundi 15 octobre sur CNN (lien en anglais), qu'elle "assumait la responsabilité" de la gestion de l'attaque du consulat des Etats-Unis à Benghazi, en Libye. L'ambassadeur américain dans le pays avait été tué. 

L'attaque a déclenché une tempête politique aux Etats-Unis avant la présidentielle. Et continue de faire parler d'elle. Les républicains, emmenés par leur candidat Mitt Romney, reprochent à l'administration Obama des failles en matière de sécurité et de renseignement avant l'assaut du consulat. Ils brocardent aussi leurs opposants pour avoir tardé à reconnaître qu'il s'agissait d'un "attentat terroriste" impliquant Al-Qaïda. Le sujet risque en tout cas de refaire parler de lui lors du débat prévu mardi dans la nuit (heure française) et consacré en partie aux questions internationales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.