Le géant littéraire américain Gore Vidal meurt à l'âge de 86 ans

L'écrivain était connu pour ses nombreux ouvrages et ses 25 romans, mais aussi pour sa mésentente avec les écrivains de son temps. 

L\'écrivain américain Gore Vidal a succombé à une pneumonie, le 31 juillet 2012 à son domicile d\'Hollywood (Californie, Etats-Unis).
L'écrivain américain Gore Vidal a succombé à une pneumonie, le 31 juillet 2012 à son domicile d'Hollywood (Californie, Etats-Unis). (ANTONIO NAVA / MAXPPP)

Il était l'un des géants de la littérature américaine, à l'instar de Norman Mailer ou Truman Capote, deux de ses rivaux. Le romancier américain Gore Vidal, auteur d'ouvrages comme Lincoln et Myra Breckinridge est mort mardi 31 juillet à l'âge de 86 ans, rapporte le Los Angeles Times (lien en anglais). Il a succombé à une pneumonie, précise au journal son neveu Burr Steers.

Gore Vidal a écrit 25 romans, des essais, des pièces à succès à Broadway, des scénarios et des œuvres pour la télévision. C'est avec son troisième roman, paru en 1948, et intitulé The City and the Pillar (Un garçon près de la rivière) qu'il s'est fait connaître. L'ouvrage, mettant pour la première fois en scène un héros homosexuel, avait fait scandale. 

Des inimitiés avec ses contemporains 

Brillant et élégant, égocentrique et caustique, Gore Vidal était connu pour sa vie sociale flamboyante et sa vie sentimentale agitée. Mais ce sont surtout ses observations acérées sur la culture américaine et ses rapports conflictuels avec les écrivains de son temps qui ont fait le sel de sa carrière.

Ainsi, Truman Capote n'était pour lui qu'un "animal grossier", et Ernest Hemingway une plaisanterie. L'auteur s'est aussi battu à de nombreuses reprises avec un autre géant littéraire, Norman Mailer, qu'il a comparé au célèbre tueur Charles Manson. 

Gore Vidal laissait aussi apparaître des opinions politiques très tranchées dans ses œuvres et avait tenté plusieurs fois d'être élu à des mandats politiques. Sans succès.