Le Chili devient le premier pays d'Amérique du Sud à interdire les sacs plastique

Le pays rejoint ainsi la soixantaine d'Etats ayant pris des mesures pour réduire la pollution provoquée par le plastique. Quelque dix millions d'emballages de ce type sont consommés chaque minute dans le monde. 

Une mouette gênée par un sac en plastique à Valparaiso (Chili), le 17 juillet 2018. 
Une mouette gênée par un sac en plastique à Valparaiso (Chili), le 17 juillet 2018.  (CLAUDIO REYES / AFP)

C'est une première dans cette région du monde. Le Chili est devenu, vendredi 3 août, le premier pays d'Amérique du Sud à interdire les sacs plastique, ont annoncé les autorités. 

"Je voulais partager ma joie avec vous : à compter d'aujourd'hui, nous promulguons la loi", a ainsi déclaré le président du Chili, Sebastian Piñera, lors d'une cérémonie à Santiago (Chili), avant de donner des sacs en toile au public.

Le Chili rejoint ainsi la soixantaine de pays qui ont déjà pris des mesures pour réduire la pollution provoquée par le plastique. Dix millions d'emballages en plastique sont consommés chaque minute dans le monde. 

Une amende de 320 euros par sac plastique

Cette nouvelle loi chilienne interdit la distribution de sacs en plastique, sauf ceux qui servent à emballer des aliments "pour des raisons hygiéniques ou (...) pour éviter le gâchis de nourriture", précise le Journal officiel. Les grandes entreprises ont six mois pour mettre en application cette interdiction. Pour les petits commerces chiliens, le délai instauré par la loi est de deux ans. 

Pendant cet intervalle, "les commerces peuvent remettre un maximum de deux sacs plastique aux consommateurs à chaque achat", précise le texte. Une fois ces délais écoulés, une amende de 370 dollars (320 euros) par sac plastique remis aux clients est prévue en cas d'infraction.

Ce que nous proposons est simple : nous voulons changer le mode de vie des Chiliens. Nous voulons passer de la culture du jetable à celle du durable.Sebastian Piñera, président du Chili

Seulement 4% des 17,5 millions d'habitants recyclent leurs déchets au Chili. Les Chiliens utilisent environ 3,4 milliards de sacs par an, dont au moins 90% finissent dans des décharges ou dans la mer.