Le Canada prépare activement la demande d'extradition du "dépeceur"

Le Canada prépare activement la demande d'extradition du dépeceur présumé Luka Rocco Magnotta arrêté lundi en Allemagne. 

L\'avis de recherche émis par Interpol sur Luka Rocco Magnotta le 31 mai 2012.
L'avis de recherche émis par Interpol sur Luka Rocco Magnotta le 31 mai 2012. (INTERPOL / AFP)

Le Canada prépare activement la demande d'extradition du dépeceur présumé Luka Rocco Magnotta arrêté lundi 4 juin en Allemagne, selon le ministère de la Justice. Le Canadien de 29 ans a été arrêté lundi à Berlin en vertu d'une "notice rouge" d'Interpol qui, selon la loi allemande, équivaut à une demande provisoire du Canada de son extradition, explique une porte-parole du ministère.

Luka Rocco Magnotta est accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre. Il aurait tué un étudiant chinois, Jun Lin, 32 ans, dans la nuit du 24 au 25 mai, avant de partir pour la France le 26 mai. Les médias canadiens l'ont surnommé "Canadian Psycho", car une vidéo publiée sur internet qui montre le meurtre à l'aide d'un pic à glace d'un homme ligoté, puis le dépeçage de son corps, est accompagnée par une chanson du film American Psycho. Des morceaux du corps avaient été envoyés par la poste à des partis politiques canadiens.

Première comparution mardi matin

Après la "notice rouge" d'Interpol, et conformément à un traité en vigueur entre le Canada et l'Allemagne, Ottawa doit maintenant déposer auprès de Berlin une demande officielle d'extradition, accompagnée de documents étayant les éléments de preuve à l'appui. Les responsables du ministère de la Justice chargés de la coopération internationale travaillent actuellement avec les collaborateurs du procureur général du Québec à réunir les documents nécessaires.

La première comparution du suspect devant un tribunal à Berlin est prévue mardi matin. Le Canada continuera d'être informé sur l'évolution de cette affaire devant les tribunaux allemands, ajoute le ministère de la Justice.