La saison des grillades aux Etats-Unis menacée par un virus porcin

Ce virus mortel fait flamber les cours du cochon.

Un Américain fait griller des saucisses, le 1er avril 2013 à Milwaukee (Wisconsin).
Un Américain fait griller des saucisses, le 1er avril 2013 à Milwaukee (Wisconsin). (DARREN HAUCK / REUTERS)

Les Américains vont-ils pouvoir faire des barbecues cet été ? A quelques mois du Memorial Day, le dernier lundi de mai qui marque le coup d'envoi de la saison des grillades aux Etats-Unis, un virus mortel fait flambler les cours du cochon.

La diarrhée épidémique porcine (PED) n'est pas transmissible à l'homme et ne pose pas de risque pour la sécurité alimentaire. Mais elle cause diarrhées et vomissements chez les cochons et peut être fatale pour les porcelets non sevrés. Selon une maison de courtage spécialisée, Allendale, jusqu'à sept millions de bêtes pourraient en avoir été victimes depuis son apparition, soit environ 6% à 8% de la production.

Le cours du porc a augmenté de 45% 

Par crainte de problèmes d'approvisionnement, certaines entreprises de transformation de viande ont pris leur précaution et ont commandé massivement à l'avance, faisant grimper les prix. Le cours du porc pour livraison en avril a augmenté à la Bourse de Chicago de plus de 45% depuis le début de l'année et a terminé vendredi 4 avril à 1,23 dollar (0,89 euro) par livre (0,45 kilo).

Même s'il est difficile de prévoir exactement quelle sera la répercussion sur les prix des côtelettes, saucisses et jambons à l'étalage, les analystes prédisent une augmentation substantielle. "Si les prix du porc deviennent aussi élevés que ceux du homard, vous allez acheter du homard ou alors vous allez acheter beaucoup moins de côtelettes", remarque Jason Roose, de la maison de courtage US Commodities.