Cet article date de plus de dix ans.

La police s'empare de la plus grande favela du Brésil

L'armée brésilienne a investi les lieux dimanche, rongés depuis des décennies par les trafics de drogue. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militaires participent à l'opération "Choc de Paix" à Rio de Janeiro, le 13 novembre 2011.  (RICARDO MORAES / REUTERS)

Les forces de choc de la police et l'armée ont repris tôt dimanche 13 octobre à Rio, sans tirer un coup de feu, la favela de la Rocinha, la plus grande du Brésil, dominée depuis des décennies par les trafiquants de drogue.

Les favelas de Rocinha et de Vidigal "sont sous notre contrôle. Il n'y a eu aucun incident, et pas un seul coup de feu tiré", a indiqué le chef d'Etat-major de la police militaire, le colonel Alberto Pinheiro Neto.

L'opération "Choc de paix", mobilisant des centaines de policiers d'élite et de soldats, appuyés par des hélicoptères, a duré deux heures. En signe de victoire, les forces de sécurité ont hissé un grand drapeau brésilien au point le plus élevé de Vidigal. Dans les ruelles étroites et escarpées de la favela de Rocinha, où vivent quelque 120 000 personnes, des femmes pleuraient, et des habitants avaient déployés des draps blancs à leurs fenêtres en signe de paix.

Vastes opérations à l'approche de la Coupe du Monde 2014 et des JO 2016

Selon les autorités, environ 200 trafiquants de drogue fortement armés se trouvaient à l'intérieur de la Rocinha. Tous les accès aux deux favelas voisines ont été interdit. L'espace aérien est également fermé jusqu'à lundi. "Nous souhaitons que les gens soient traités avec dignité, avec respect et que ceux qui ont commis des délits soient arrêtés mais pas assassinés" par la police, a indiqué William de Oliveira, président du Mouvement populaire des favelas.

Les autorités ont lancé depuis 2008 de vastes opérations pour pacifier les quartiers pauvres de Rio contrôlés par les narcotrafiquants et les milices paramilitaires, avant les compétitions sportives du Mondial 2014 de football et des jeux Olympiques de 2016. La Rocinha est la 19e favela à être reprise aux narcotrafiquants qui y font la loi depuis trente ans. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.