Miss America, d'origine indienne, victime de racisme

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont estimé que Nina Davuluri "avait des airs terroristes". La jeune femme a été élue dimanche soir. 

Miss New York, Nina Davuluri, a été élue Miss America à Atlantic City (New Jersey, Etats-Unis), le 15 septembre 2013. 
Miss New York, Nina Davuluri, a été élue Miss America à Atlantic City (New Jersey, Etats-Unis), le 15 septembre 2013.  (MEL EVANS / AP / SIPA )

Nina Davuluri est la première Miss America d'origine indienne. Et son prix lui a valu des commentaires racistes sur les réseaux sociaux juste après son élection, dimanche 15 septembre. Des internautes ont affirmé qu'elle avait "l'air terroriste" ou évoqué les attentats du 11 septembre 2001. Beaucoup d'autres utilisateurs de Twitter ont, dans la foulée, dénoncé ces réactions, les qualifiant de "stupides".

Nina Davuluri a de son côté pris ses distances avec ces propos. "Il faut que je sois au-dessus de tout ça, je me suis toujours considérée avant tout comme Américaine", a-t-elle assuré devant la presse, après sa victoire. La miss, qui est de religion hindoue, avait présenté sur scène une danse indienne lors de la compétition, en axant sa performance sur "la célébration de la diversité à travers les talents culturels". "C'était la première fois que Bollywood a été représentée sur une scène de Miss America. C'était un honneur pour moi et ma communauté", a ajouté la jeune femme sur ABC.

Agée de 24 ans, Nina Davuluri a été choisie parmi 53 jeunes femmes originaires des 50 Etats américains plus la capitale Washington, Porto Rico et les îles Vierges américaines. Souhaitant devenir médecin, elle a remporté une bourse de 50 000 dollars pour poursuivre ses études. Elue Miss New York dans un premier temps, elle a devancé Miss Californie, Crystal Lee, qui a gagné une bourse de 25 000 dollars