Cet article date de plus de dix ans.

Inquiétudes sur l'état de santé d'Hugo Chavez

Il est "conscient" des difficultés de sa situation postopératoire, a affirmé son vice-président et successeur désigné. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le président vénézuélien, Hugo Chavez (à gauche), à côté du vice-président, Nicolas Maduro, à Caracas, la capitale vénézuélienne, le 8 décembre 2012. (PRESIDENCIA / PRESIDENCIA)

Le gouvernement vénézuélien s'est efforcé, mardi 1er janvier, de rassurer la population sur l'état de santé d'Hugo Chavez. Hospitalisé depuis trois semaines à Cuba, où il est soigné pour un cancer, le président vénézuélien, âgé de 58 ans, peine à se remettre de son opération du 11 décembre. Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 janvier, son vice-président et successeur désigné Nicolas Maduro, a tenté de démentir les rumeurs alarmistes. Hugo Chavez est "conscient" des difficultés de sa situation postopératoire, a-t-il toutefois assuré. 

Alors que les rumeurs se multiplient, francetv info fait le point sur la situation.

Quelles sont les dernières nouvelles officielles ? 

Deux jours après avoir fait état d'une détérioration de la santé du président, le vice-président vénézuélien, Nicolas Maduro, a accordé un entretien à la chaîne de télévision Telesur. "J'ai pu voir [Hugo Chavez] à deux reprises, parler avec lui (...). Je lui ai serré la main droite, puis il m'a embrassé avec une force gigantesque", a-t-il raconté. Et de poursuivre : "Il est toujours sous surveillance, poursuit ses traitements, c'est une situation complexe (...). Il y a parfois de légères améliorations, parfois une situation stationnaire."

Peu avant, Jorge Arreaza, ministre des Sciences et Technologies et gendre du président, avait répondu sur Twitter à des messages circulant sur les réseaux sociaux selon lesquelles Hugo Chavez était mort. "Compatriotes, ne croyez PAS à des rumeurs mal intentionnées. Le président Chavez a passé une journée tranquille et stable, accompagné par ses enfants." La rareté des informations sur la santé du président vénézuélien contribue à alimenter l'inquiétude de ses partisans. Depuis qu'il est parti se faire soigner à La Havane, aucun communiqué médical n'a été publié.

Dans quel état se trouve Hugo Chavez ?

Il aurait été plongé dans un coma artificiel avec des constantes vitales très faibles, affirme le site espagnol ABC.es. Il est alimenté par voie intraveineuse, poursuit le site qui précise qu'il n'a rien mangé de solide depuis son opération. Il souffrirait également d'une insuffisance rénale. Des informations reprises par le quotidien espagnol El Pais (en espagnol). Selon l'analyste politique Luis Vicente Leon, de l'institut Datanalisis, "il est certain que l'état de santé du président Chavez est critique".

Hugo Chavez était déjà dans un état stable mais fragile après l'opération qu'il a subie le 11 décembre à Cuba pour traiter une récidive de son cancer, avaient indiqué des membres du gouvernement vénézuélien. "Il est maintenant dans un processus postopératoire également complexe", avait déclaré le ministre de l'Information à la télévision nationale. Cette intervention chirurgicale était la quatrième en dix-huit mois.

Quelles conséquences ?

Hugo Chavez est censé prêter serment pour un nouveau mandat le 10 janvier, après sa réélection en octobre. En cas d'impossibilité du président d'assumer ses fonctions, il revient au vice-président ou au président de l'Assemblée, selon les circonstances, d'assurer l'intérim et de convoquer des élections anticipées. Henrique Capriles, battu par Hugo Chavez lors de la dernière présidentielle a également admis que la date de prise de fonction pourrait être repoussée.

La question de la transition commence sérieusement à se poser. Hugo Chavez avait semblé désigner son successeur le 9 décembre en affirmant : "Si une nouvelle élection est nécessaire, vous devez voter pour Nicolas Maduro comme président." Cependant, il existe "au moins trois prétendants à la succession, représentant chacun trois tendances fortes du chavisme, qui n'ont pas renoncé à leurs ambitions", note Le FigaroLes deux autres candidats potentiels sont Elias Jaua, prédécesseur de Nicolas Maduro au poste de vice-président, et Diosdado Cabello, président de l'Assemblée nationale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.