Hollande et Obama vantent la relation franco-américaine, "un modèle"

A l'occasion de la visite d'Etat du président français outre-atlantique, Barack Obama et François Hollande publient une tribune commune dans "Le Monde" et le "Washington Post". 

Les présidents François Hollande et Barack Obama lors du sommet du G8 à Camp David (Etats-Unis), le 18 mai 2012.
Les présidents François Hollande et Barack Obama lors du sommet du G8 à Camp David (Etats-Unis), le 18 mai 2012. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)

Ils ont pris la plume pour célébrer "une amitié de plus de deux siècles". François Hollande et Barack Obama publient une tribune commune dans Le Monde et le Washington Post, lundi 10 février, à l'occasion de la visite d'Etat du président français aux Etats-Unis. 

"Notre partenariat toujours plus étroit constitue un modèle de coopération internationale", affirment les deux chefs d'Etat dans ce texte intitulé "Une alliance transformée". Et Barack Obama et François Hollande de lister quelques-unes des avancées communes : les discussions sur le nucléaire iranien, la lutte contre le terrorisme, l'aide au développement, le combat pour une croissance forte ou la promotion des innovations.

La situation n'était pas aussi simple il y a dix ans, concèdent les deux présidents. Mais la coopération s'est développée, "à tous les niveaux", "depuis le retour de la France dans la structure de commandement de l'Otan, il y a quatre ans". Un nouveau cap dans les relations franco-américaines a été franchi selon les deux hommes, "parce que nos intérêts et nos valeurs sont si proches". Ils souhaitent aussi que davantage de pays "partagent le poids et le prix du leadership".

Tour d'horizon des sujets évoqués par Barack Obama et François Hollande dans leur tribune.

Une "menace crédible" sur la Syrie

Les deux chefs d'Etat estiment que, sur le dossier syrien"notre menace crédible de recourir à la force a permis d'élaborer le plan de destruction des armes chimiques syriennes". Ils appellent désormais à "une transition politique qui libère le peuple syrien de la dictature et du terrorisme".

L'Afrique, théâtre du "nouveau partenariat"

"C'est peut-être en Afrique que notre nouveau partenariat trouve son expression la plus visible", écrivent-ils. Au Mali, où la France et les forces de l'Union africaine ont pu faire "reculer les insurgés liés à Al-Qaïda", grâce au soutien américain en matière de logistique et de renseignement ; même chose en Centrafrique, où la France tente de faire diminuer les violences. 

Pour un "accord ambitieux" sur le climat

Barack Obama et François Hollande abordent également la question du changement climatique. "Alors que nous préparons la Conférence sur le climat qui doit se tenir à Paris l'an prochain, nous continuons à appeler tous les pays à s'associer à notre recherche d'un accord mondial ambitieux et global pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre par des mesures concrètes", écrivent-ils. 

Renforcer la relation économique Europe-Etats-Unis

En outre, "parallèlement au nouvel élan imprimé à notre alliance sur la scène mondiale, nous cherchons à approfondir notre relation économique", soulignent les deux présidents. Ils appellent de leurs vœux un "partenariat pour le commerce et l'investissement" entre l'Union européenne et les Etats-Unis qui "créera plus d'échanges, plus d'emplois et plus de possibilités d'exportations, notamment pour les petites entreprises dans nos deux pays".