Cet article date de plus de sept ans.

États-Unis : les candidats face aux violences policières

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
États-Unis : les candidats face aux violences policières
États-Unis : les candidats face aux violences policières États-Unis : les candidats face aux violences policières (France 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Après la mort d'un homme noir tué par un policier à Charlotte, Trump soutient la police, tandis qu'Hillary Clinton dénonce les discriminations.

Des scènes d'émeutes devenues presque banales : pour la troisième nuit consécutive dans la ville de Charlotte aux États-Unis, la communauté noire est en colère fait face aux forces de l'ordre. Ici comme ailleurs en Amérique, un même scénario : un homme noir abattu par la police et des manifestants qui dénoncent une bavure.

Donald Trump du côté des policiers

L'exaspération est à son comble, car depuis deux ans, les brutalités policières ne cessent de faire la Une de l'actualité. Face aux violences policières contre les noirs, Donald Trump a choisi le camp des forces de l'ordre. Le candidat à la présidentielle réclame même le retour aux fouilles inopinées en l'absence de tout délit, une pratique aujourd'hui interdite. Hillary Clinton préfère dénoncer les discriminations envers la communauté afro-américaine, qui déplore cette année 170 décès liés à des tirs policiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.