Cet article date de plus de huit ans.

En Arizona, la loi "pas de gâteau de mariage pour les homos" ne passe pas

La gouverneure a opposé son veto à une loi qui aurait protégé les commerçants refusant de vendre leurs produits à des homosexuels au nom de leurs convictions religieuses.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"La loi 1062 peut potentiellement causer plus de dégâts qu'elle ne propose d'en régler", selon la gouverneure de l'Arizona, qui a opposé son veto, le 27 février 2014. (LUCY NICHOLSON / REUTERS)

Le texte avait été baptisé "pas de gâteau de mariage pour les homos" par ceux qui le combattent. La gouverneure républicaine de l'Arizona a finalement opposé son veto, mercredi 26 février, à la loi très controversée autorisant les commerçants à invoquer la liberté religieuse pour refuser leur service aux homosexuels. Une telle mesure aurait permis, par exemple, de protéger légalement un boulanger refusant de préparer un gâteau de mariage pour un couple d'homosexuels.

Le texte de loi, voté la semaine précédente par les parlementaires et sénateurs de cet Etat où le mariage des homosexuels reste interdit, ne désigne pas précisément les homosexuels. Mais il permet aux personnes individuelles et aux commerçants de faire prévaloir, en cas d'éventuel procès pour discrimination, leurs croyances religieuses.

"Aucun exemple de violation de la liberté religieuse" 

Le texte "est formulé en termes généraux, et pourrait avoir des conséquences involontaires et négatives. J'ai opposé mon veto au texte il y a quelques minutes", a déclaré Jan Brewer. Selon elle, la loi SB1062 "n'aborde aucune inquiétude spécifique actuelle liée à la liberté religieuse en Arizona. Je n'ai pas entendu un seul exemple de violation de la liberté religieuse des commerçants" dans l'Etat. 

En Arizona, c'est l'association ultraconservatrice Center for Arizona Policy qui a promu et défendu le texte. "Personne ne devrait être obligé d'aller à l'encontre de ses croyances religieuses en allant au travail ou en ouvrant un commerce", argue cette organisation.

Contre la "division de l'Arizona"

La gouverneure républicaine, connue pour ses positions ultraconservatrices, notamment en matière d'immigration, observe que "notre société fait face à beaucoup de changements considérables. (...) Cependant, je pense sincèrement que la loi 1062 peut potentiellement causer plus de dégâts qu'elle ne propose d'en régler, et diviser l'Arizona de façon inimaginable", a-t-elle ajouté. "La liberté de religion est une valeur fondamentale pour les Etats-Unis et l'Arizona. Mais la non-discrimination l'est tout autant".

La loi avait suscité la colère des défenseurs des droits des homosexuels, notamment de la puissante Union américaine de défense des libertés civiles (Aclu), qui avait appelé Jan Brewer à opposer son veto au texte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.