Cet article date de plus de six ans.

Deux intrus en 24 heures à la Maison Blanche : les nouveaux ratés du Secret service

Un homme armé d'un canif a sauté par-dessus une barrière, alors qu'un autre a tenté de s'approcher d'un peu trop près de la résidence du président américain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 31 octobre 2014.  (REUTERS)

C'est l'un des endroits censés être les plus sûrs au monde, mais en un week-end, le Secret service, chargé de protéger le président Barack Obama, a été débordé à deux reprises. A chacun de ces incidents, le président américain et sa famille ne se trouvaient plus à la Maison Blanche, l'ayant quittée en hélicoptère pour aller passer le week-end à Camp David.

Mais ce n'est pas la première fois que ces services d'élite sont pris en défaut. Francetv info revient sur ces deux ratés, et ceux qui les ont précédés.

Un vétéran armé d'un couteau

Armé d'un canif, un homme se présentant comme un ancien combattant d'Irak s'est introduit, vendredi 19 septembre au soir, dans la Maison Blanche. Il est parvenu à sauter par-dessus une barrière et à pénétrer, après un sprint, dans le bâtiment, avant d'être capturé. La scène a été filmée par un témoin. 

Omar Gonzalez, 42 ans, a expliqué après son arrestation qu'il était "préoccupé de voir l'atmosphère s'effondrer et voulait transmettre cette information au président des Etats-Unis afin que celui-ci en parle aux gens". Un incident qui a conduit à l'évacuation de la Maison Blanche, a précisé le Secret service. L'homme a été inculpé samedi par un tribunal de district de Washington pour entrée illégale avec possession d'arme dangereuse. Il encourt dix ans de prison.

Un homme tente de rentrer à pied, puis en voiture

Loi des séries ? En tout cas, au moment de l'annonce d'une ouverture de l'enquête après cette arrestation, un autre homme a tenté de pénétrer dans la Maison Blanche. Il a d'abord été repéré à pied, s'approchant de l'entrée, puis a été interpellé lorsqu'il s'est présenté, en voiture, à une autre entrée. Mais cet incident a été qualifié de relativement "mineur" par rapport au premier, selon le Secret service.

Un Pokemon sur la pelouse

Un homme portant une casquette à l'effigie de Pikachu, héros du célèbre dessin animé japonais Pokemon, s'est introduit, le 11 septembre dernier, sur la pelouse de la Maison Blanche. Il tenait dans ses mains une peluche remplie d'un produit inconnu. L'homme a été rapidement plaqué au sol, mais comme à chaque fois, le bâtiment a été entièrement fermé.

 

 

Un enfant se faufile à travers la clôture

Il n'y a pas d'âge pour tester la sécurité de la Maison Blanche. Le bâtiment a été brièvement bouclé, jeudi 7 août au soir. Un jeune enfant (dont l'âge exact n'a pas été précisé) a réussi à se faufiler entre les barreaux de la clôture. "Nous comptions attendre que [l'enfant] ait appris à parler pour l'interroger, mais nous avons finalement décidé de le mettre au coin, et de le rendre à ses parents", a expliqué le porte-parole des services secrets, cité par USA Today (en anglais).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.