Cet article date de plus de neuf ans.

Etats-Unis. Comment la Louisiane se prépare à l'ouragan Isaac

La tempête tropicale s'est renforcée mardi et devrait balayer la Louisiane et La Nouvelle-Orléans, sept quasiment jour pour jour après l'ouragan Katrina. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les habitants de La Nouvelle-Orléans chargent des sacs de sable pour se protéger du passage de l'ouragan Isaac, le 27 août 2012. (LEE CELANO / REUTERS)

METEO - La tempête tropicale Isaac s'est transformée en ouragan de catégorie 1, mardi 28 août en fin d'après-midi (heure française). Il se dirige désormais droit vers La Nouvelle-Orléans, où il pourrait arriver dans la nuit, sept ans après Katrina, qui avait ravagé la ville et tué 1 800 personnes.

L'ouragan se trouve dans la soirée à une centaine de kilomètres au sud-est de l'embouchure du Mississippi et à 250 km de La Nouvelle-Orléans. Ses vents atteignent pour le moment 120 km/h. La Lousiane, fébrile, se prépare. 

Les consignes d'Obama 

Après avoir déclaré l'état d'urgence en Louisiane la veille, Barack Obama a prévenu la population mardi dans la matinée, depuis la Maison Blanche. "Ce n'est pas le moment de prendre des risques", a-t-il indiqué, prévenant que l'ouragan pourrait "provoquer d'importantes inondations et d'autres dégâts dans une vaste zone".

Dans ce contexte, le président américain a appelé la population vivant sur la côté du golfe du Mexique "à écouter les autorités locales et à suivre leurs conseils, y compris si elles leur demandent d'évacuer (...) Ce n'est pas le moment de rester sourd aux mises en garde officielles. Il faut prendre cela au sérieux". Les autorités des Etats de l'Alabama, de la Louisiane et du Mississippi, ont de leur côté décrété l'état d'urgence dès dimanche.

Plus de 4 000 hommes mobilisés 

Depuis lundi soir, la Garde nationale de la Louisiane, la Floride, le Mississippi ou encore l'Alabama, forte de 33 500 hommes, a été placée en état d'alerte. En Louisiane, environ 4 100 militaires ont été placés en service actif pour être prêts à soutenir les opérations de secours. Ils sont 1 500 autres dans le même cas, dans le Mississippi, autre Etat dans le viseur d'Isaac. 

De son côté, l'autorité américaine de régulation du nucléaire (NRC) a annoncé avoir dépêché quatre inspecteurs dans deux centrales de Louisiane en prévision du passage d'Isaac pour s'assurer de la sécurité des sites. Il s'agit des installations situées à Waterford et River Bend.

Les habitants se calefeutrent

A La Nouvelle-Orléans, les rues étaient presque vides mardi. Sous des trombes d'eau et un fort vent annonçant l'approche de l'ouragan, les habitants avaient, pour beaucoup, déjà protégé les fenêtres de leurs maisons et entassé des vivres chez eux. 

REUTERS

Les écoles de la ville ont fermé leur portes pour mardi et mercredi, rapporte Les Inrocks.com. Les bus du réseau de transport de Louisiane ont eux été déplacés en dehors des zones à risque "afin d’être disponibles en cas d’évacuation". La chaîne ABC News (en anglais) affirme que la ville a commencé à stocker un million de repas ainsi qu'1,4 million de bouteilles d'eau en cas de nécessité. 

De nouvelles digues depuis Katrina 

Mais la Louisiane, et plus particulièrement La Nouvelle-Orléans, ville particulièrement touchée par le passage de Katrina en 2005, est-elle préparée à l'arrivée d'Isaac ? Comme le relate ABC News, la ville a procédé à des amènagements de sécurité pour éviter qu'une catastrophe similaire ne se reproduise.

Elle a ainsi dépensé plus de 14 milliards de dollars (plus de 11 milliards) dans l'achat et l'installation de nouveaux barrages anti-inondations, pompes ou sillons pour écouler les eaux. Aux abords du lac Ponchartrain, un mur en béton de neuf mètres de haut a remplacé une digue en terre de trois mètres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.