Cet article date de plus de neuf ans.

Barack Obama et Mitt Romney au coude-à-coude dans les sondages

Il y a encore deux mois, le président sortant faisait figure de grand favori pour l'élection du 6 novembre. Mais depuis, son avance a fondu.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le candidat républicain Mitt Romney, le 1er septembre 2012 à Jacksonville (Floride). (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

PRESIDENTIELLE AMERICAINE - Il y a encore deux mois, Barack Obama faisait figure de grand favori pour se succéder à lui-même lors de l'élection présidentielle du 6 novembre. Mais depuis, son avance a fondu. Et son rival Mitt Romney vire même en tête dans certains sondages.

Après une convention d'investiture républicaine plutôt réussie à Tampa, en Floride, Mitt Romney est crédité de 47% des voix contre 44% au président sortant, selon une enquête de la société Rasmussen publiée samedi 1er septembre. L'écart n'avait jamais été aussi important en sa faveur.

Barack Obama veut défendre les classes moyennes

Des chiffres à prendre avec précaution, puisque selon le sondage quotidien Ipsos-Reuters de samedi, Barack Obama est crédité de 44% contre 43% à son adversaire, alors que la veille, le candidat républicain devançait le président démocrate d'un point.

Le suspense reste donc entier. Après la séquence républicaine, Barack Obama devrait reprendre la main la semaine prochaine, avec la convention démocrate qui se tient à partir de mardi à Charlotte, en Caroline du Nord. Le président sortant devrait y développer son principal argument, la défense de la classe moyenne, et mettre en relief les points les plus flatteurs de son bilan.

Après la convention de Charlotte s'engagera la dernière ligne droite de la campagne, ponctuée de trois débats télévisés, les 3, 16 et 22 octobre. Après s'être employés à conforter leurs campas respectifs, Barack Obama et Mitt Romney pourront alors confronter directement leurs arguments.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.