Cet article date de plus de six ans.

Aux États-Unis, l'écologie n'a pas la cote

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Aux Etats-Unis, l'écologie n'a pas la cote
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La parole écologiste est quasi inexistante aux États-Unis, alors que les lobbys pétroliers sont surpuissants. Les explications de France 2 avec Jacques Cardoze.

La Californie fait face à une importante marée noire qui relance la question de l'écologie aux États-Unis. "Le mouvement écologiste américain est né en 1969 à la suite d'une marée noire", rappelle le journaliste de France 2, Jacques Cardoze. A l'époque, c'était déjà en Californie.

"Aujourd'hui, c'est un mouvement qui repose sur la philanthropie, sur le bon-vouloir des Américains, qui est assez faible notamment à l'intérieur du pays et totalement déconnecté de la vie politique américaine", poursuite le reporter depuis Washington.

Un vide laissé par Al Gore

Au pays de l'oncle Sam, on ne trouve pas trace de figure verte majeure depuis le retrait de la vie politique d'Al Gore, candidat malheureux à la présidence en 2000 face à George W. Bush. "Ceux qui comptent aujourd'hui, ce sont les lobbys, et notamment les lobbys pétroliers. Ce sont eux qui ont fait basculer Barack Obama sur la question du forage en Alaska alors qu'il se dit défenseur de l'environnement", conclut Jacques Cardoze.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.