VIDEO. Hugo Travers s'est rendu en Amazonie pour enquêter sur les incendies qui ravagent la forêt brésilienne

Pour son documentaire "L'Amazonie sous les flammes", le youtubeur HugoDécrypte est parti enquêter sur les vraies causes des incendies qui ravagent la forêt brésilienne. Voilà ce qu'il a appris.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que ce qu'il se passe en Amazonie, on a une responsabilité dedans qui est directe", estime Hugo Travers. Selon le youtubeur, nous sommes directement liés aux incendies qui ravagent la forêt amazonienne, notamment par notre alimentation. "On va manger de la viande au quotidien dans notre vie de tous les jours et cette viande elle va venir du Brésil et quand elle vient du Brésil, elle vient de tout ce mode de production qui a pour conséquence en fait d'assécher les rivières, d'avoir un impact direct sur les populations qui sont sur place et donc de réellement mettre en danger l'Amazonie", développe Hugo. En effet, pour lui, il est évident que l'élevage de bétail, la culture de soja et la culture d'eucalyptus fragilisent l'Amazonie.

La déforestation a atteint des records

Hugo Travers s'est donc rendu sur place pour montrer ce qu'il s'y passe. "Il fallait aller sur le terrain pour le raconter, pour le montrer", souligne le youtubeur. Depuis l'élection du président Jair Bolsonaro au Brésil, la déforestation a atteint des records en Amazonie. "Chaque année, les terres sont de plus en plus fragilisées et donc la propagation des incendies est de plus en plus rapide", alerte Hugo. Avec son équipe, il est allé dans plusieurs villages où des rivières y sont asséchées. "L'eau était tellement puisée par les entreprises pour la production de soja, pour le bétail, pour l'eucalyptus, pour la plantation d'eucalyptus qui sont plantés pour faire du papier, qu'il n'y avait plus d'eau dans les rivières et plus d'eau dans les rivières ça veut dire quoi ? Ça veut dire plus d'eau pour la faune et la flore qui est présente ici", résume-t-il.

En parler le plus possible

Pour Hugo, nous pouvons, à notre échelle, agir pour la préservation de l'Amazonie. Sur place, il a notamment rencontré des jeunes pointant l'absence d'intérêt des médias locaux pour cette tragédie. En parler au-delà des frontières brésiliennes est donc crucial. "Ils me disaient : "On se sentira au moins moins seuls et on saura qu'à l'autre bout du monde, il y a des gens qui pensent à nous et qui font quelque chose pour bouger et faire en sorte d'agir pour l'Amazonie.""

VIDEO. Hugo Travers s\'est rendu en Amazonie pour enquêter sur les incendies qui ravagent la forêt brésilienne
VIDEO. Hugo Travers s'est rendu en Amazonie pour enquêter sur les incendies qui ravagent la forêt brésilienne (BRUT)