Le Brésil déploie des avions militaires pour lutter contre les incendies en Amazonie

Le gouvernement a débloqué des fonds d'urgence de 8,2 millions d'euros pour les opérations anti-incendie menées par le ministère de la Défense.

Un incendie dans l\'Etat du Rondonia au Brésil, le 21 août 2019.
Un incendie dans l'Etat du Rondonia au Brésil, le 21 août 2019. (UESLEI MARCELINO / REUTERS)

Sous la pression internationale, le Brésil est entré en action dimanche 25 août en Amazonie. Deux avions C-130 Hercules ont commencé à larguer des dizaines de milliers de litres d'eau au-dessus de la forêt tropicale où le nombre d'incendies progresse encore.

Capables de transporter 12 000 litres d'eau et de produit retardant, les engins ont été déployés en matinée par la Force aérienne brésilienne (FAB), a annoncé le ministère de la Défense.

Hausse du nombre d'incendies

Le nombre d'incendies a augmenté de 1 130 dans tout le Brésil en 24 heures, selon l'Institut national de recherche spatiale (INPE). Les derniers chiffres arrêtés samedi soir font état de 79 513 feux de forêt depuis le début de l'année au Brésil, dont un peu plus de la moitié en Amazonie. Jusqu'à présent, sept Etats, dont celui de Rondonia, ont fait appel à l'armée. Quelque 43 000 soldats basés en Amazonie sont disponibles pour combattre les incendies, a déclaré le ministre de la Défense.

Le gouvernement a débloqué des fonds d'urgence de 38 millions de réais (8,2 millions d'euros) pour les opérations anti-incendie menées par le ministère de la Défense. Le ministre de la Justice et de la sécurité publique, Sergio Moro, a donné le feu vert au déploiement d'effectifs policiers contre la déforestation illégale en Amazonie.

La déforestation accélérée sous le gouvernement de Jair Bolsonaro qui encourage les cultures et l'élevage bovin dans la plus grande forêt tropicale de la planète, corrélée à la saison sèche, font partie des explications de ces incendies.