Cet article date de plus de neuf ans.

L'avocat de la "taupe" présumée de WikiLeaks dénonce une accusation "partiale"

L'avocat de Bradley Manning a demandé la récusation du procureur, juste après l'audience préliminaire du jeune homme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soutien de Bradley Manning, accusé d'avoir livré des informations confidentielles à WikiLeaks, le 16 décembre 2011 à Fort Meade (Etats-Unis). (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES / AFP)

Il s'appelle Bradley Manning, aura 24 ans le 17 décembre, et est accusé d'avoir participé au "cablegate". Cet ancien militaire américain, incarcéré depuis dix-huit mois, aurait fourni des câbles diplomatiques, des vidéos et rapports militaires confidentiels sur les conflits en Afghanistan et en Irak à WikiLeaks en 2010. Il a comparu pour la première fois lors d'une audience préliminaire vendredi 16 décembre, et déjà, la procédure fait polémique.

L'avocat de Manning a demandé la récusation du procureur, juste après le début de l'audience préliminaire du jeune homme devant un tribunal militaire sur la base de Fort Meade, près de Washington (Etats-Unis). Il estime que l'accusation risque d'être partiale, car l'officier chargé de l'enquête est procureur militaire de carrière. Si Bradley Manning est jugé et reconnu coupable, il encourt la prison à vie.

"Seuls deux témoins sur trente-huit ont été acceptés"

L'avocat indique que l'accusation a soumis une liste de vingt témoins, et que "tous ont reçu l'autorisation de déposer". En revanche, la défense a, selon lui, demandé à quarante-huit personnes de témoigner, "mais seuls deux témoins sur trente-huit ont été acceptés""Un observateur extérieur, une personne raisonnable estimerait sans aucun doute qu'il y a là partialité", a-t-il estimé.

Au cours de cette audience préliminaire, il ne s'agit pas de déterminer si Bradley Manning est coupable ou innocent. La cour va uniquement passer en revue les accusations qui le visent. La justice militaire devra ensuite décider si une cour martiale doit juger l'affaire. Dans ce cas, le procès ne devrait pas se tenir avant le printemps. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.