Cet article date de plus de deux ans.

Cascades de rêve : au plus près des spectaculaires chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min
Cascades de rêve : au plus près des spectaculaires chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe
Cascades de rêve : au plus près des spectaculaires chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe Cascades de rêve : au plus près des spectaculaires chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.Bertrand, M.Getti, S.Barral, J.Barrère
France Télévisions
France 2

Les chutes Victoria sont encore plus larges et plus grandes que les célèbres chutes du Niagara, aux Etats-Unis. Ce joyau naturel marque la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe.

Le site des chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe, est aussi appelé dans la langue locale "la fumée qui gronde", à cause du bruit assourdissant et du nuage de fines gouttelettes qui reste en suspens dans l'air. Elles sont deux fois plus larges et deux fois plus profondes que les chutes du Niagara, aux Etats-Unis. En cette saison, quatre millions de litres d'eau se déversent chaque seconde depuis le haut des chutes. "Il parait que c'est le plus grand rideau d'eau du monde, et c'est l'une des merveilles naturelles de la planète, c'est tellement spectaculaire vu du ciel, je ne m'en lasse jamais", explique Stéphanie, pilote d'un hélicoptère touristique qui permet de survoler les chutes Victoria et le fleuve Zambèze pour 175 euros par personne.    

Des chutes nommées en hommage à la reine d'Angleterre

D'autres visiteurs choisissent de voir la chute de beaucoup plus près, à l'endroit où l'explorateur écossais, David Livingstone, a débarqué en 1955. Le premier Européen à découvrir cette merveille l'a nommée en hommage à la reine d'Angleterre de l'époque. Ce jour-là, un touriste néerlandais a l'opportunité d'être guidé jusqu'au précipice, sécurisé par trois guides : devant lui, 100 mètres de vide. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.