Cet article date de plus de neuf ans.

Un haut responsable d'Aqmi arrêté au sud-est d'Alger

Mohamed Abou Salah dirigeait la "commission de l'information" du groupe terroriste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Il a été arrêté à Cheurfa, à 50 km à l'est de Bouira, en Algérie. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Un haut dirigeant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été arrêté, dimanche 16 décembre, par les forces algériennes de sécurité dans la région de Bouira (120 km au sud-est d'Alger). La nouvelle a été confirmée par une source sécuritaire algérienne mercredi 19 décembre, jour de l'arrivée de François Hollande à Alger.

"Mohamed Abou Salah, Salah Gasmi de son vrai nom, numéro trois d'Aqmi, a été arrêté à Cheurfa, à 50 km à l'est de Bouira, alors qu'il était attablé dans un restaurant", a précisé cette source. Originaire de Biskra, dans le Sahara algérien, cet informaticien âgé de 38 ans dirigeait la "commission de l'information d'Aqmi", chargée de la rédaction de ses communiqués et de leur diffusion sur des sites jihadistes, selon cette source.

Salah Gasmi est surtout connu pour avoir annoncé en 2006 le ralliement à Al-Qaïda de l'ancien Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), qui s'est rebaptisé depuis Aqmi sous la direction d'Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelouadoud. Son arrestation est intervenue un mois après la mort du chef militaire d'Aqmi en Kabylie et bras droit d'Abdelmalek Droukdel, Rabah Makhfi, alias cheikh Nacer, tué le 15 novembre par l'armée algérienne dans la région de Béjaïa.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.