Cet article date de plus de quatre ans.

Un Français enlevé dans l'Est de la République démocratique du Congo

Le groupe canadien Banro a annoncé l'enlèvement de cinq de ses salariés en RDC, dans la nuit de mardi à mercredi. Le Quai d'Orsay confirme jeudi qu'un ressortissant français fait partie des personnes kidnappées.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un ressortissant français a été enlevé dans l'Est de la République Démocratique du Congo, selon le Quay d'Orsay.  (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

"Nous confirmons la présence d'un ressortissant français parmi les personnes enlevées le 1er mars dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC)", a annoncé jeudi 2 mars le ministère français des Affaires étrangères. Il est salarié de la société canadienne Banro qui annoncé jeudi matin que plusieurs de ses employés ont été pris en otage dans l'Est de la RDC.

En plus du Français, trois Congolais et un Tanzanien ont également été kidnappés, précise Reuters. L'enlèvement mené par des hommes armés, a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi dans un site minier, ajoute l'agence de presse. 

"Nous n'avons à ce stade aucune information concernant les auteurs de l'enlèvement. Nous sommes mobilisés, en lien avec les autorités congolaises pour faire toute la lumière sur ces faits et parvenir à la libération de notre compatriote", précise le Quai d'Orsay.

Banro est une société canadienne qui exploite plusieurs mines d'or en République démocratique du Congo et qui a deux autres projets aurifères, précise le site internet de la compagnie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.