Tunisie : Jawhar Ben Mbarek, adversaire politique de Kaïs Saied, arrêté dans le cadre d'un coup de filet contre l'opposition

Une vague d'arrestation sans précédent avait été lancée début février dans les milieux politiques et des affaires.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'opposant tunisien Jawhar Ben Mbarek lors d'une manifestation à Tunis (Tunisie) contre le président Kaïs Saied, le 15 octobre 2022. (YASSINE MAHJOUB / AFP)

Un nouveau tour de vis antidémocratique. Jawhar Ben Mbarek, virulent critique du président tunisien, Kaïs Saied, a été arrêté vendredi 24 février dans le cadre d'un coup de filet contre l'opposition. Une campagne d'arrestations, sans précédent depuis que le président Saied s'est arrogé les pouvoirs en juillet 2021, a été lancée début février dans les milieux politiques et des affaires.

Leader du mouvement Citoyens contre le coup d'Etat, Jawhar Ben Mbarek est également l'un des principaux dirigeants du Front de salut national (FSN). Il s'agit de la principale coalition de l'opposition qui a vu le jour après le coup de force de Kais Saied, faisant vaciller la jeune démocratie issue de la première révolte du Printemps arabe en 2011. Figure de la gauche tunisienne, Jawhar Ben Mbarek est un spécialiste en droit constitutionnel et ancien conseiller à la présidence du gouvernement.

Une vingtaine de personnalités ont été arrêtées en Tunisie depuis le début du mois. Cette campagne décrite par Amnesty International comme une "chasse aux sorcières motivée par des considérations politiques". L'activiste politique Khayam Turki, l'homme d'affaires Kamel Eltaïef, l'ex-ministre Lazhar Akremi, l'ex-responsable au mouvement Ennahdha Abdelhamid Jelassi et le directeur de la radio privée Mosaïque FM Noureddine Boutar ont également été arrêtés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.