Tunisie : l'huile de figue de Barbarie connaît un franc succès

L'huile de figue de Barbarie est en train de détrôner l'huile d'Argan. Dans le sud tunisien, de plus en plus de producteurs cultivent ce cactus.

France 3

À Kasserine (Tunisie), des figuiers de Barbarie sont cultivés sur plusieurs hectares. Dans les champs, uniquement des femmes habituées à cueillir ces fruits hérissés d'épines. "Il faut porter de longs gants et des vêtements épais, sinon on est recouvert d'épines", explique Moufida Bennany, cueilleuse. À l'intérieur, le fruit livre ses secrets. C'est à partir des pépins qu'est extraite l'huile de figues de Barbarie.

Un élixir de jouvence

C'est l'huile la plus chère du monde, il faut compter 1 000 euros le litre. Chaque jour pendant la saison, une armée de femmes épluchent les fruits à la main. Il faut une tonne de fruits pour produire ce que certains appellent un élixir de jouvence. La figue est broyée pour en extraire les pépins puis séchée. Les graines sont préssurées durant 8 heures, les gouttes d'huile sont pleines de minéraux et d'antioxydants aux bienfaits antiâge reconnus. 60% de la production s'exporte aujourd'hui vers la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'huile de figue de Barbarie est en train de détrôner l\'huile d\'Argan. Dans le sud tunisien, de plus en plus de producteurs cultivent ce cactus.
L'huile de figue de Barbarie est en train de détrôner l'huile d'Argan. Dans le sud tunisien, de plus en plus de producteurs cultivent ce cactus. (France 3)