Oscars : la Tunisie décroche une nomination avec "L'Homme qui a vendu sa peau" de Kaouther Ben Hania

"L'Homme qui a vendu sa peau" de la réalisatrice tunisienne est en lice pour l'Oscar du meilleur film international.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Affiche du film "L'Homme qui a vendu sa peau" de la Tunisienne Kaouther Ben Hania (BAC FILMS)

L'Homme qui a vendu sa peau de la cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania est en course pour les Oscars 2021. Le long métrage est l'un des cinq nommés dans la catégorie meilleur film international (Academy Award for Best International Feature Film). C'est la première fois que la Tunisie y est représentée. 

La réalisatrice s'en est réjouie dans un post publié sur les réseaux sociaux. "Honorée d'offrir à la Tunisie sa première nomination pour l'Oscar du meilleur film international. Incroyable mais vrai !", a-t-elle écrit.

Son film raconte l'histoire de Sam Ali, un jeune Syrien réfugié au Liban, qui accepte de se faire tatouer par un célèbre artiste contemporain dans l'espoir de rejoindre sa dulcinée en Europe. Le film est une réflexion pertinente et très actuelle sur le sort réservé à ceux qui ne sont pas libres de circuler comme ils le souhaiteraient.

L'Homme qui a vendu sa peau a déjà décroché deux récompenses à la Mostra de Venise où il avait été présenté en première mondiale dans la section Orizzonti. Le comédien Yahya Mahayni, qui incarne le héros du film, a notamment reçu le prix d’intérprétation masculine. Récemment encore, le long métrage a remporté le Lumière de la meilleure coproduction internationale, l'équivalent français du Golden Globe.

Depuis quelques années, le septième art tunisien se distingue sur la scène internationale en décrochant des récompenses dans notamment plusieurs festivals européens. En 2020, c'est le court-métrage Brotherhood, de Meryem Jobeur, qui emmenait pour la première fois son pays aux Oscars.

Récemment, l'acteur Sami Bouajila a reçu le César du meilleur acteur pour sa performance dans Un Fils du réalisateur Mehdi Barsaoui, ravi de la nomination de sa compatriote Kaouther Ben Hania. "La culture fait rayonner l'image de la Tunisie aux quatre coins du globe et dans tout ce marasme que nous vivons, le drapeau tunisien est plus que jamais honoré", a réagi le cinéaste sur les réseaux sociaux. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.