Tunisie: qui sont les deux candidats hors système en tête du premier tour ?

Deux petits candidats arrivent en tête du premier tour des élections présidentielles selon des résultats partiels. L'un est surnommé RoboCop et l'autre est en prison. 

France 2

Un juriste austère et conservateur et un patron de presse en prison : voici les deux candidats hors système arrivés en tête au premier tour de l'élection présidentielle tunisienne, selon des résultats provisoires. Nabil Karoui est depuis le 23 août dernier incarcéré pour blanchiment d'argent. Ses supporters ont donc fait la fête sans lui et son épouse, Salwa Smaoui, a mené sa campagne. Nabil Karoui est un communicant hors pair. Sur sa chaîne de télévision, il se montre en embrassant les plus défavorisés aux quatre coins du pays. Il entend sortir la Tunisie de la pauvreté. 

Un candidat très conservateur 

Kaïs Saïed est le candidat arrivé en tête. Avec son visage impassible et sa diction rigide, les Tunisiens le surnomment RoboCop. Sans moyen et sans grand parti derrière lui, il a construit sa notoriété depuis des années sur les plateaux de télévision. Très conservateur sur les sujets de société, son ascension illustre le rejet de la classe politique traditionnelle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des partisans de Nabil Karoui, le candidat tunisien emprisonné, devant le QG de son équipe de campagne à Tunis, le 15 septembre 2019.
Des partisans de Nabil Karoui, le candidat tunisien emprisonné, devant le QG de son équipe de campagne à Tunis, le 15 septembre 2019. (FETHI BELAID / AFP)