Elections en Tunisie: un mort dans une attaque contre un bureau de vote

Cette attaque intervient la veille du deuxième tour de l'élection présidentielle en Tunisie.

Capture d\'écran de la région de Haffouz au sud de Tunis (Tunisie), où un homme est mort dans l\'attaque contre des militaires, samedi 20 décembre.
Capture d'écran de la région de Haffouz au sud de Tunis (Tunisie), où un homme est mort dans l'attaque contre des militaires, samedi 20 décembre. ( GOOGLE MAPS)

L'armée tunisienne a tué un homme, armé d'un fusil de chasse, et arrêté trois autres ayant tenté d'attaquer des militaires dans un bureau de vote, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 décembre. Les militaires gardaient une école de la région de Kairouan, au sud de Tunis, où du matériel électoral était stocké pour la présidentielle de dimanche en Tunisie, selon le ministère de la Défense.

Pas de lien avec la mouvance jihadiste selon le ministère

L'incident intervient quelques jours après que des combattants tunisiens ayant rejoint le groupe Etat islamique, ont revendiqué les assassinats des personnalités anti-islamistes Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi en 2013. Ces jihadistes ont aussi appelé les Tunisiens à boycotter le scrutin de dimanche et menacé de nouvelles violences.

Un porte-parole n'a cependant pas fait de lien avec la mouvance jihadiste dont les attaques ont fait des dizaines de morts dans les rangs de l'armée depuis la révolution. "En général les terroristes n'utilisent pas des fusils de chasse", a-t-il relevé.