Tanzanie : ficher les hommes mariés pour protéger les femmes des "chagrins inutiles"

Le gouverneur de la plus grande ville du pays a annoncé un projet de création d'une base de données nationale sur les hommes mariés afin de protéger les femmes des assiduités mensongères de ces derniers.

Paul Makonda, commissaire régional de Dar es-Salaam (photo de 2017).
Paul Makonda, commissaire régional de Dar es-Salaam (photo de 2017). (KHALFAN SAID HASSAN / AFP)

En Tanzanie, on ne prend pas les choses du cœur à la légère.... Le responsable de la ville de Dar es-Salaam, plus grande ville de Tanzanie, a déclaré avoir reçu de nombreuses plaintes de femmes abandonnées par leur amoureux après une demande en mariage… Ceux-ci se révélant être déjà mariés...

Lors d’une conférence de presse, Paul Makonda a alors présenté un projet de fichier des hommes mariés. Cette base de données contribuerait à lutter contre l’infidélité, selon lui.

Selon le journal kenyan, Mwakilishi, le gouverneur a affirmé avoir "reçu beaucoup de plaintes de jeunes femmes. Beaucoup de femmes de la région de Dar es-Salaam ont été trompées à plusieurs reprises et elles en ont assez. Les hommes ont promis de les épouser, puis plus tard, ils ont laissé tomber les dames". Il a ajouté que ce plan permettrait de préserver les femmes de "chagrins inutiles".

Cette base de données recenserait tous les hommes mariés afin de protéger les femmes des mensonges de ces hommes qui promettent de les épouser avant de "laisser tomber les dames et c’est quelque chose d’humiliant", selon les mots du responsable.

Les dames à qui un monsieur promet le mariage pourraient alors vérifier la véracité du statut du séducteur dans la base de données… "Nous voulons réduire le nombre d’hommes qui trompent les femmes au nom de l’amour et du mariage", a affirmé M.Makonda.