Soudan du Sud: la maladie tue autant que la guerre

Au Soudan du Sud, les pénuries de médicaments touchent surtout les enfants qui meurrent de maladies qui ne sont normalement pas mortelles. 

France 24

Nyuchat dort paisiblement. Pourtant il y a encore deux heures il convulsait.

Buk Gader, mère de Nyachoat :
"Quand on est venus ce matin, le centre de soins n'était pas ouvert. On est revenus plus tard et à ce moment-là il était inconscient. Il tremblait et convulsait en même temps."

Ses parents sont arrivés juste à temps dans ce village au Nord est du Soudan du Sud pour sauver le petit garçon.
Car ici, les maladies sont aussi mortelles que la guerre et le plus grand problème, est l'accès aux soins, alors que 70 % des décès pour cette cause pourrait être éviter.

Irene Oyenya, infirmière et référente santé pour CICR :
"La plupart des enfants qui meurent ici meurent de trois maladies communes: du paludisme, des diarrhées sévères et des infections respiratoires qui se transforment en pneumonie sur le long terme."

cette clinique ne peut prendre en charge ni les opérations ni les transfusions sanguines.
Depuis 2013, le Soudan du Sud est en proie a une guerre larvée contraignant les ONG à quitter un pays où la mortalité infantile est parmi la plus élevée dans le monde.

Au Soudan du Sud, les maladies tuent autant que la guerre. 
Au Soudan du Sud, les maladies tuent autant que la guerre.  (France 24)