Une quarantaine de migrants, dont trois bébés et quatorze femmes, morts dans un naufrage au large du Maroc

Plus de 4 000 migrants sont morts ou ont disparu en 2021 lors de leur traversée en mer vers l'Espagne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
"Cimetière de bateaux" à Arinaga, sur l'île canarienne espagnole de Gran Canaria, le 18 novembre 2021. (LLUIS GENE / AFP)

Quarante-trois migrants, dont trois bébés et quatorze femmes, ont péri dimanche 16 janvier après le naufrage de leur embarcation au large de Tarfaya, au sud du Maroc, a indiqué le 17 janvier à l'AFP l'ONG espagnole Caminando Fronteras (lien en espagnol). Parmi les 43 migrants morts, majoritairement originaires d'Afrique subsaharienne, seules deux dépouilles ont pu être récupérées, a précisé l'association qui établit ses bilans sur la base des témoignages des survivants ou des familles des migrants. Dix personnes de l'embarcation ont pu être secourues, selon la même source. "Les dix survivants, dont six femmes, ont appelé à l'aide à quatre heures du matin (dimanche) et ont maintenu la communication jusqu'à six heures (...) Il a fallu des heures aux autorités (marocaines) pour les localiser et sauver le bateau au large de Tarfaya", a détaillé un porte-parole de l'ONG espagnole. 

Disparus

Ces migrants tentaient de gagner les îles Canaries, en Espagne, situées à une centaine de kilomètres de Tarfaya. Aucune information supplémentaire sur ce naufrage n'a été communiquée de source officielle marocaine. Situé à la pointe nord-ouest de l'Afrique, le Maroc est un pays de transit pour de nombreux migrants qui cherchent à rejoindre l'Europe depuis ses côtes atlantique ou méditerranéenne. Les corps de deux hommes ont par ailleurs été découverts, l'un le 16 et l'autre le 17 janvier, au large de l'île espagnole de Fuerteventura, dans l'archipel des Canaries, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Garde civile espagnole.

"Année la plus tragique"

L'autopsie est en cours mais "tout indique qu'il s'agit de migrants" qui "devaient être en haute mer depuis un moment", a-t-il ajouté. Selon un bilan début janvier de Caminando Fronteras, plus de 4 000 migrants sont morts ou ont disparu en 2021 lors de leur traversée en mer vers l'Espagne, soit deux fois plus qu'en 2020. Les corps de la quasi-totalité d'entre eux (94%) n'ont jamais été retrouvés et sont donc comptabilisés comme des disparus.

(Traduction : "2021 a été l'année la plus tragique à nos frontières : 4 404 personnes sont mortes en tentant de rejoindre l'Espagne.")

En 2021, plus de 37 300 migrants, en grande partie en provenance du Maroc, sont arrivés par la mer en Espagne – dans la péninsule ainsi que dans les archipels des Baléares et des Canaries , d'après les derniers chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.