La population d'Afrique subsaharienne devrait doubler d'ici 2050, selon l'ONU

Selon un rapport intitulé "Perspectives de la population dans le monde 2019", l'Afrique du Nord pourrait être affectée par le vieillissement observé ailleurs dans le monde, notamment en Europe, en Asie et dans les Amériques.

Dans une école au nord de Monrovia, capitale du Liberia, le 12 octobre 2017...
Dans une école au nord de Monrovia, capitale du Liberia, le 12 octobre 2017... (ISSOUF SANOGO / AFP)

Au niveau mondial, le nombre d'habitants "devrait passer de 7,7 milliards aujourd'hui à 9,7 milliards en 2050", selon un rapport de l'ONU publié le 17 juin 2019. "La population d'Afrique subsaharienne devrait doubler d'ici 2050" avec une augmentation de 99%. 

"Plus de la moitié de la croissance démographique dans le monde d’ici à 2050 aura lieu en Afrique, un continent dont la population augmentera d’environ 1,3 milliard d’habitants au cours de la période", précise l'organisation internationale. Proportionnellement, c’est la région du monde qui devrait connaître la plus forte évolution démographique. Et les Nations unies de préciser : "les perspectives tablent sur un boum démographique notamment parce qu’un grand nombre de jeunes atteindront l'âge adulte dans les années à venir et seront en âge de procréer."

Cinq pays africains figurent parmi les neuf Etats du monde où la population croît le plus. Premier, le Nigeria, suivi de la République démocratique du Congo (RDC), l'Ethiopie, la Tanzanie et l'Egypte (à côté de l'Inde, du Pakistan, de l'Indonésie et des Etats-Unis d'Amérique). Actuellement, le Nigeria est le seul état africain se trouvant parmi les pays les plus peuplés. Selon les données du Fonds des Nations unies pour la population, cet Etat le plus peuplé d'Afrique compte 201 millions d'habitants.

Vieillissement prévisible en Afrique du Nord

"La plupart des populations à la croissance la plus rapide se trouvent dans les pays les plus pauvres", observe le secrétaire général adjoint de l’ONU aux Affaires économiques et sociales, Liu Zhenmin, cité par le communiqué onusien.

Dans le même temps, au niveau mondial, on constate un vieillissement de la population. "En 2050, une personne sur six dans le monde aura plus de 65 ans (16%) (...). En 2018, pour la première fois de l'histoire, les personnes âgées de 65 ans et plus étaient plus nombreuses que les enfants de moins de cinq ans dans le monde", précise l'ONU. Un mouvement qui devrait notamment concerner l'Afrique du Nord, où "la part des personnes âgées (pourrait) doubler dans les 30 prochaines années". Curieusement, cette dernière information figure dans le communiqué en anglais, mais pas dans celui en français...