Madagascar : le sud de l'île face à la pire famine de son histoire

Publié
Madagascar : le sud de l'île face à la pire famine de son histoire
France 2
Article rédigé par
N.Bertrand, M.Getti - France 2
France Télévisions

C'est la première famine qui serait imputable au réchauffement climatique. Dans le sud de Madagascar, 30 000 habitants n'ont plus d'eau et souffrent de la faim. Le programme alimentaire tire la sonnette d'alarme.

Le fleuve Manambolo, au Madagascar, est désormais complètement asséché, sur plus du 100 kilomètres. Transformé en sable brûlant, les cultures autour ont disparu, faute d'irrigation. Les femmes du village s'approvisionnent dans un trou d'eau stagnante. "Il faut creuser en profondeur, comme dans une mine", confie l'une d'elle. Chaque famille a le droit de remplir un seau tous les deux jours. À cette période de l'année, les récoltes auraient dû commencer, mais les pluies ont cessé et les agriculteurs n'ont pas le moindre espoir. "Avant il y avait du maïs, des melons, des pastèques, tout poussait très bien jusqu'il y a trois ans", déplore l'un d'eux. 

Des milliers de villages concernés

Cette sècheresse historique serait selon les experts due au changement climatique. Plus d'un million de personnes ont faim dans le sud de l'île, et les habitants ont fui vers le Nord. Beaucoup de ceux qui sont restés souffrent de malnutrition, surtout les enfants et les personnes âgées. "Mon frère est tellement affaibli qu'il ne peut plus marcher", confie un habitant. Seul un peu d'aide a été distribué il y a quelques semaines sur place. "Je m'inquiète pour mes enfants. Je leur donnerais tout ce que je trouverais", explique une jeune mère. Ici, peu connaissent le dérèglement climatique, presque tous en subissent les conséquences. Des milliers de villages du sud du Madagascar sont sur le point de connaître la pire famine de l'histoire du pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.