Cet article date de plus de deux ans.

Au moins un million d’Africains se sont installés en Europe depuis 2010

La migration en provenance des pays d’Afrique subsaharienne est en nette augmentation dans l’Union européenne, selon une nouvelle étude du centre de recherches américain Pew. En moins d’une décennie, près d’un million de personnes se sont déplacées pour venir vivre sur le Vieux continent.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Le rapport du Pew Research Center (en anglais), publié le 22 mars 2018, souligne d’abord que les Etats-Unis et l’Europe sont les premières destinations des migrants africains.

Durant moins d’une décennie, leur nombre a nettement augmenté mais leur statut diffère selon la région.

Aux Etats-Unis, les nouveaux arrivants sont des réfugiés légaux et des résidents permanents alors qu’en Europe, on parle plus de demandeurs d’asile. Ils sont près d’un million, selon une analyse des données d’Eurostat, l’agence de statistiques européenne.

Les raisons du départ
Les facteurs qui poussent les Africains à s'exiler varient d’un pays à l’autre, précise Philipp Connor, l’auteur de l’étude. Il rappelle toutefois que les conflits, l’instabilité politique et la conjoncture économique sont les principales motivations des migrants.

«Alors que de nombreuses économies d’Afrique subsaharienne sont en croissance, beaucoup de pays continuent d’afficher des taux de chômage élevé et des taux de salaires relativement bas», explique le rapport.

Le Nigeria, le Ghana ou encore le Kenya, qui se portent relativement bien économiquement, sont des sources importantes de migrants vers l’Europe.


Les Etats-Unis, un premier choix
Même s’il y a beaucoup plus de migrants africains qui arrivent en Europe, les Etats-Unis restent leur premier choix, selon le Pew Research Centre. Cette préférence concerne les pays anglophones notamment comme le Ghana, l’Afrique du Sud ou le Kenya.

A titre d'exemple, 1,7 millions de Ghanéens (6% de la population) ont participé à la loterie américaine en 2015, un programme de visas qui facilite l'entrée et l'installation aux Etats-Unis. On retrouve ce même engouement dans d’autres pays d'Afrique subsaharienne, comme la République du Congo (10%), le Liberia (8%) et la Sierra Leone (8%). 


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.