Vidéo Denis Mukwege : "Vous prenez des femmes, vous les violez (...) Et le monde ferme les yeux"

Publié
BRUT
Article rédigé par

À l'Assemblée nationale, le Prix Nobel de la paix Denis Mukwege a lancé un appel contre le viol comme méthode de guerre.

Lors d'une audition à l'Assemblée nationale ce 12 janvier, Denis Mukwege a évoqué les nombreuses victimes de viols qui viennent dans son hôpital en RDC. Prix Nobel de la paix depuis 2018, ce gynécologue milite en effet contre les violences sexuelles lors des conflits. Et selon lui, les femmes en paient trop cher le prix. "Vous prenez des femmes, vous les promenez nues, vous les violez, vous les promenez de nuit dans la cité. Après vous les empalez, vous les mettez dans un trou, vivantes, elles sont en train de crier, vous, les enterrez vivantes. Et ça, ça s'est passé. C'est documenté.  Et le monde ferme les yeux", a-t-il soufflé.

Denis Mukwege a également pointé le fait que le viol ne soit pas un acte proscrit. "Il n'y a pas sur le plan normatif, on n'a pas une convention comme la Convention qu'on a sur l'utilisation de la famine comme méthode de guerres. On n'a pas une convention qui stipule clairement que le viol, c'est une méthode de guerre et que cette méthode est proscrite dans les conflits armés", a-t-il déploré. Il a alors estimé qu'un appui du Parlement français pourrait aider à faire progresser la cause des femmes à travers le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.