République démocratique du Congo : près de 400 morts après des inondations et des glissements de terrain, selon un bilan provisoire

Plusieurs villages ont été submergés et de nombreuses maisons ont été emportées sous l'effet de pluies diluviennes survenues jeudi dans le pays.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le port de Vitshumbi, en République démocratique du Congo, le 3 avril 2023. (photo d'illustration) (ALEXIS HUGUET / AFP)

Le bilan s'alourdit en République démocratique du Congo. Les inondations et glissements de terrain, provoqués par de fortes pluies jeudi 4 mai dans le Sud-Kivu, ont fait au moins 394 morts, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par Thomas Bakenga, administrateur du territoire de Kalehe. Il faisait état samedi d'au moins 203 morts. "Depuis jeudi, on retrouve des corps à chaque minute et on les enterre", a-t-il expliqué dimanche à l'AFP. 

Plusieurs villages ont été submergés, de nombreuses maisons emportées, des champs dévastés, quand des rivières sont sorties de leur lit sous l'effet de pluies diluviennes. Sur place, les sinistrés manquent de tout.

Une journée de deuil national lundi

Selon Thomas Bakenga, "le gouvernement provincial a donné une assistance : un bateau rempli de vivres (haricots, farine), de bâches, de médicaments..." A l'issue du Conseil des ministres de vendredi, Kinshasa a annoncé l'envoi d'une "mission gouvernementale pour appuyer le gouvernement provincial dans la gestion de cette catastrophe".

Médecins sans frontières (MSF) a également déclaré avoir dépêché une équipe d'urgence samedi sur place. Par ailleurs, une journée de deuil national (lundi) a été décrétée.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.