République démocratique du Congo : l'éruption du volcan Nyiragongo provoque l'évacuation de la ville de Goma

Des milliers de Congolais ont fui Goma vers le Rwanda. La coulée de lave a cessé sa progression dans la nuit de samedi à dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des habitants de Goma fuient leur ville lors de l'éruption du volcan Nyiragongo, dans la nuit du 23 mai 2021. (GUERCHOM NDEBO / AFP)

Une coulée de lave a atteint les faubourgs de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), après l'éruption soudaine du volcan Nyiragongo, samedi 22 mai. "Outre la coulée de lave vers le Nord-Est, une autre coulée descend aussi sur la ville", a constaté dans la nuit de samedi à dimanche un responsable du parc national des Virunga, où est situé le volcan. 

Le gouvernement a ordonné l'évacuation de Goma dans la soirée. L'électricité a été coupée dans une grande partie de la ville et des milliers d'habitants, souvent en famille, se sont dirigés à pied, à moto ou en voiture, vers la frontière rwandaise toute proche. "Il y a beaucoup de monde sur la route, beaucoup de voitures, c'est la fuite", a raconté à l'AFP un habitant ayant embarqué sa famille dans sa voiture pour emprunter la route du Masisi, vers Sake, dans la province du Nord-Kivu.

Plusieurs séismes ressentis

La coulée de lave a finalement cessé sa progression dans le courant de la nuit pour s'immobiliser dans les faubourgs nord-est de la ville. Le front de lave est situé exactement dans le faubourg de Buhene, qui marque la limite de la ville avec le territoire voisin de Nyiragongo, où des maisons de plusieurs villages ont été englouties. L'aéroport, situé à quelques centaines de mètres de là, a été épargné.

Du feu et de fortes émanations se dégagent toujours du front de lave rocheux, noirâtre et toujours instable. Plusieurs séismes, une dizaine environ, ont été ressentis à Goma depuis l'aube. "Des gens commencent à regagner doucement leur domilice, la situation est plutôt calme pour le moment", a témoigné un habitant auprès de l'AFP.

La précédente éruption majeure du Nyiragongo remonte au 17 janvier 2002. Elle avait causé la mort de plus de cent personnes, couvrant de lave quasiment toute la partie est de Goma, y compris la moitié de la piste de l'aéroport. La région de Goma est une zone d'intense activité volcanique, avec six volcans, dont le Nyiragongo et le Nyamuragira tout proches qui culminent respectivement à 3 470 et 3 058 mètres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers République démocratique du Congo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.