Ouganda : l'histoire des "Ghetto kids", des bidonvilles à la scène

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Ouganda : l'histoire des "Ghetto kids", des bidonvilles à la scène
Ouganda : l'histoire des "Ghetto kids", des bidonvilles à la scène Ouganda : l'histoire des "Ghetto kids", des bidonvilles à la scène (France 2)
Article rédigé par France 2 - F. Fougère, M. Baltus, S. Sané
France Télévisions
France 2
Les vidéos des chorégraphies des "Ghetto kids" ont fait le tour du monde. Autrefois à la rue et déscolarisés dans la capitale ougandaise, ces enfants peuvent vivre de leur passion.

Quand la musique commence, leur énergie et leur talent captent l’attention et font un carton sur les réseaux sociaux dans le monde entier. Les "Ghetto kids" sont un groupe de danse d’enfants des bidonvilles de Kampala, capitale de l'Ouganda. Beaucoup sont orphelins ou ont été abandonnés par leur famille. Depuis 2014, leur manager, Daouda Kavuma, lui-même ancien enfant des rues, filme leurs performances et les publie.  

Des millions d’abonnés sur les réseaux sociaux

Les "Ghetto kids" comptent près de 7 millions d’abonnés sur Instagram et TikTok et 1,3 million sur Youtube. Des artistes comme French Montana viennent enregistrer leur clip avec eux. Les "Ghetto kids" se produisent en spectacle à New-York, à Londres et même dans le stade du Paris Saint-Germain. Avec l'argent des vidéos, des spectacles et des dons, Daouda a créé une fondation et abrite dans une maison 36 enfants de 4 à 14 ans. Tous leurs besoins sont pris en charge. Les jours où ils ne vont pas à l'école, les "Ghetto kids" mettent au point de nouvelles chorégraphies pour leurs prochaines vidéos. Plus de 15 000 enfants vivraient aujourd’hui dans les rues de Kampala. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.