"De vrais héros" : les Toulonnais saluent le courage des deux militaires tués lors de la libération des otages au Burkina

Avant la cérémonie d’hommage aux Invalides mardi matin aux deux soldats tués lors de la libération des otages français au Burkina Faso, à Toulon, près de la base du commando dont faisait partie les deux militaires, les habitants saluent leur courage au micro de France Bleu Provence.

Vue aérienne de Toulon.. A gauche, flouté, l\'arsenal militaire.
Vue aérienne de Toulon.. A gauche, flouté, l'arsenal militaire. (PATRICK BLANCHARD / MAXPPP)

Le commando Hubert est basé à Saint-Mandrier-sur-Mer, près de Toulon et de sa rade. C'est dans cette unité d'élite que servaient le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello. A Toulon, les habitants saluent le courage des deux militaires, à qui est rendu l'hommage de la Nation aux Invalides, mardi 14 mai. Parmi ces Toulonnais, Roland, ancien officier de marine rencontré par France Bleu Provence devant la base navale. Il entend lui aussi rendre hommage aux deux commandos de marine : "Pour moi ce sont des héros. Ils ont donné leurs vies pour sauver d'autres vies..." Il ne cache pas son émotion. "Ça... C'est quelque chose qui prend."

Même si c'est leur métier, même si c'est quelque chose qu'ils ont choisi de faire, ce sont des hérosPhilippe, retraité de la Marine nationaleà France Bleu Provence

Philippe est lui aussi retraité de la Marine. En 17 ans de carrière, il est intervenu sur plusieurs zones de conflit avec, toujours en tête, les risques liés à la mission. "On l'a toujours, confie Philippe. Dans les zones de conflits, on y pense avant de partir..." "C'est admirable", ajoute Lisette. Elle n'est pas militaire, ce qui ne l'empêche pas d'être émue. "Les familles peuvent être fières de leurs enfants, C'est beau ce qu'ils ont fait. De vrais héros... Heureusement qu'il en reste encore."

A Toulon, les habitants saluent le courage des deux militaires tués lors de la libération des otages : le reportage de Sophie Glotin
--'--
--'--