Cet article date de plus de dix ans.

Nouvelle condamnation à perpétuité pour l'ex-président tunisien Ben Ali

Il a été jugé responsable de la mort de 43 manifestants durant le soulèvement populaire qui a fini par le renverser. Il s'agit de sa sixième condamnation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ex-président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali le 9 mai 2010, à Tunis. (FETHI BELAID / AFP)

Nouvelle peine pour Zine el-Abidine Ben Ali. Le président tunisien déchu a été condamné à perpétuité par contumace, jeudi 19 juillet, pour la complicité du meurtre de 43 manifestants durant le soulèvement populaire qui a fini par le renverser, en janvier 2011.

Au total, plus de 300 personnes ont trouvé la mort au cours de la révolution tunisienne, déclenchée le 17 décembre 2010 et ayant abouti le 14 janvier 2011 à la fuite de Ben Ali vers l'Arabie saoudite.

Cinq autres condamnations

Le président déchu a déjà été condamné à de lourdes peines dans plusieurs affaires. Mi-juin, il a écopé d'une peine à perpétuité prononcée par le tribunal militaire du Kef (ouest) pour son rôle dans la sanglante répression à Thala et Kasserine, deux villes du centre du pays emblématiques de la révolution tunisienne.

Il avait également été condamné à 20 ans de prison pour "incitation au désordre, meurtres et pillages sur le territoire tunisien", à 35 ans de prison pour malversations et détournement de fonds, à quinze ans et demi pour détention de stupéfiants, d’armes et d’objets archéologiques, et à 5 ans pour des faits de torture commis en 1991.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.