Niger : l’inquiétude des ressortissants français

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Niger : l’inquiétude des ressortissants français -
Niger : l’inquiétude des ressortissants français Niger : l’inquiétude des ressortissants français - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Boisseau, A.-F. Lespiaut, E. Huin, P. Goldmann
France Télévisions
franceinfo
Cinq jours après le coup d’état au Niger, la situation reste tendue. Pour la ministre des Affaires étrangères, la seule priorité reste les ressortissants français présents dans le pays, après les manifestations hostiles à la France qui ont eu lieu.

Le retour d’un calme précaire, ce lundi 31 juillet, devant l’ambassade de France au Niger. Pas de manifestation, mais le bras de fer entre les putschistes et Paris se poursuit. Dimanche 30 juillet, des milliers de partisans des militaires, qui ont pris le pouvoir, ont tenté de s’introduire dans le bâtiment diplomatique de l’ex puissance coloniale. Pour les Français encore sur place, pas de consigne d’évacuation pour l’instant, même si le ministère des Affaires étrangères s’y prépare.

Près de 600 Français se trouveraient au Niger actuellement

Près de 600 Français se trouveraient au Niger actuellement, quand d’autres ressortissants sont en vacances hors du pays. Ceux qui restent ont reçu des consignes de prudence des autorités françaises.

Le président déchu, Mohamed Bazoum, est toujours séquestré dans sa résidence. La France demande le retour de l’ordre constitutionnel et soutient le chef d’État renversé. Paris est accusé par les putschistes de vouloir intervenir militairement au Niger. La France dément ce soir ces accusations, et dénonce l’hostilité croissante des auteurs du coup d’État. 1 500 soldats français sont déjà stationnés à Niamey, dans le cadre de la lutte anti-jihadistes, menée depuis plusieurs années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.