Niger : les victimes de l'attaque sanglante ont été identifiées

Les humanitaires d’ACTED victimes de l’attaque sanglante qui a tué huit personnes dont six Français au Niger, dimanche 9 août, ont été identifiés.

France 3

Elle avait 30 ans et voulait plus que tout aider les plus défavorisés. Charline est une des jeunes humanitaires d’ACTED tués dimanche 9 août au Niger, près du village de Kouré, par des hommes à moto. Originaire de Seine-Maritime, passée par l’université du Havre, elle avait commencé sa mission au Niger il y a une semaine. Sarah, sa petite sœur, témoigne : "Elle avait hâte de partir et de pouvoir commencer à faire son vrai travail là-bas."

Des humanitaires investis

Dans ce véhicule de l’ONG, se trouvaient aussi Nafida, qui avait travaillé au ministère des Armées, et Stella, humanitaire d’Oxfam. Myriam, originaire de Toulouse (Haute-Garonne), et Antonin, originaire de Bretagne et diplômé de l’ENS Paris-Saclay, font également partie des disparus. La plus jeune victime se nomme Léo. Âgé de 25 ans, il était chargé de logistique. La dernière victime, le chauffeur, se nommait Boubacar. Il était père de cinq enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau à l\'entrée du bureau de l\'ONG Acted à Niamey, au Niger, le 10 août 2020.
Un panneau à l'entrée du bureau de l'ONG Acted à Niamey, au Niger, le 10 août 2020. (BOUREIMA HAMA / AFP)