Mauritanie: trois arrestations après l'attaque de cinq Français

Trois Mauritaniens ont été interpellés hier soir à Aleg, à 250 km au Sud-Est de Nouakchott. Ce matin, trois autres personnes sont en fuite vers le Sénégal.

(Radio France © REUTERS / Finbarr O'Reilly)

Après la mort par balles de quatre touristes français hier, le cinquième homme, touché à la jambe, a été transféré dans un hôpital de Dakar, au Sénégal, la nuit dernière et devrait être rapatrié en France dès demain.

Dans la soirée, trois Mauritaniens, deux hommes et une femme, ont été interpellés à Aleg, dans le cadre de l'enquête lancée par la gendarmerie après cette attaque. Ce matin, la femme a été libérée, alors que les deux hommes continuent à être interrogés par la police.

Dans le même temps, trois autres Mauritaniens apparemment mêlés à l'attaque des cinq Français, ont pris la fuite, direction la frontière sénégalaise.
_ Selon le chauffeur de taxi qui les aurait pris en charge hier soir, les trois fugitifs se sont rendus dans la ville frontière de Bogué, à une cinquantaine de kilomètres au sud d'Aleg. C'est dans cette ville qu'a été retrouvée hier la voiture qui a servi à l'attaque.
On ignore pour le moment s'ils ont traversé la frontière. Des barrages ont été installés sur plusieurs postes frontières dans cette zone.