Cet article date de plus de deux ans.

Ursula von der Leyen au Maroc et au Sénégal pour préparer le sommet UE-UA des 17 et 18 février à Bruxelles

La présidente de la Commission européenne veut s'appuyer sur ces deux pays émergents pour renforcer le partenariat euro-africain et promet 150 milliards d'euros d'investissements d'ici 2027.

Article rédigé par franceinfo Afrique avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avec le Premier ministre marocain Aziz Akhannouch (au centre) et le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita, à Rabat, le 9 février 2022. (STR / AFP)

Lors de sa première visite officielle au Maroc le 9 février 2022, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé un "partenariat vert" entre l'Union européenne (UE) et le Maroc. Un exemple de partenariat que l’UE souhaite mettre en place avec les pays africains pour les accompagner dans leur transition énergétique.

Coopération énergétique

Ce chantier vise à renforcer la coopération en matière d'énergie, de lutte contre le réchauffement climatique, de protection de l'environnement et de promotion de "l'économie verte", a indiqué Ursula von der Leyen en sortant de sa réunion avec le Premier ministre marocain Aziz Akhannouch.

Le Maroc est également le premier partenaire économique de l'UE sur le continent africain, avec des préférences commerciales en place depuis vingt ans. Pour Rabat, la partie la plus importante de ce partenariat a trait à l'exportation de ses produits agricoles vers l'UE. Tandis que pour les 27, l'un des principaux enjeux porte sur le déploiement de la flotte de pêche européenne sur les côtes marocaines et les eaux bordant le Sahara occidental.

Mme von der Leyen s’est également entretenue le 10 février 2022 avec le président sénégalais Macky Sall qui vient de prendre la présidence de l'Union africaine. Leur discussion a porté en partie sur la préparation du sommet Union européenne-Union africaine des 17 et 18 février à Bruxelles.

New deal avec l'Afrique

A propos de ce sommet UE-UA, Emmanuel Macron, qui assure actuellement la présidente tournante de l'UE, a parlé d'un "new deal économique et financier avec l’Afrique". Le président français a plaidé pour le déploiement "d'un agenda en matière d'éducation, de santé et de climat à la hauteur des enjeux de l'Afrique".

La présidente de la Commission européenne a également présenté à Dakar la nouvelle stratégie européenne d'investissements Global Gateway qui se veut une riposte aux Nouvelles routes de la soie tracées par la Chine.

"Aujourd'hui, je suis fière d'annoncer plus de 150 milliards d'euros par le programme Afrique-Europe; c'est le tout premier plan régional sous Global Gateway"

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

à l'AFP

L'UE entend mobiliser d'ici à 2027 plus de 150 milliards d'euros d'investissements européens dans des projets d'infrastructures en Afrique. 

A la veille de cette mini-tournée africaine, Ursula von der Leyen affirmait que "l'Union européenne est le partenaire le plus fiable et le plus loyal pour l'Afrique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.