Migrants : un pacte mondial signé par 150 pays

Le pacte sur la migration a été signé lundi 10 décembre par 150 pays au Maroc. Il doit être ratifié définitivement à l'ONU la semaine prochaine. Le texte prévoit un accueil digne des migrants.

Voir la vidéo
France 3

À Marrakech (Maroc), lundi 10 décembre, avec les dirigeants de 150 États, le Premier ministre belge Charles Michel a défendu le pacte mondial sur les migrations au nom des valeurs de son pays. Le texte recense les grands principes : défense des droits de l'homme et des enfants, souveraineté des États en matière de politique migratoire. Un pacte qui fait office de chiffon rouge pour les partis nationalistes européens.

Le Pen : "Un pacte avec le diable"

"Avec le pacte de Marrakech, il crée un droit à la migration. Le pays qui signera ce pacte signera un pacte avec le diable", a déclaré Marine Pen, présidente du Rassemblement national. Les Européens se sont rendus à Marrakech en ordre dispersé. Il manquait sept États membres, parmi lesquels l'Autriche qui préside actuellement l'Union européenne. Ce combat, cet engagement pour les valeurs, déchirent les 28 États de l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
Louise Arbour (à droite), représentante spéciale de l\'ONU pour les migrations, le 9 décembre 2018 à Marrakech (Maroc).
Louise Arbour (à droite), représentante spéciale de l'ONU pour les migrations, le 9 décembre 2018 à Marrakech (Maroc). (FADEL SENNA / AFP)