Maroc : des privilégiés prennent l'avion malgré la fermeture des frontières

Selon certains médias marocains, des vols sont autorisés au bon vouloir des autorités. Même la compagnie nationale fait voler des avions dans un espace aérien théoriquement fermé.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Atterrissage d'un jet d'Air Hamburg à l'aéroport de Berlin (illustration). (SOEREN STACHE / DPA-ZENTRALBILD)

Le Maroc a prolongé le 24 décembre dernier la fermeture de ses frontières aériennes jusqu’à la fin du mois de janvier 2022, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Dans le même temps, l’opération de rapatriement des ressortissants bloqués à l’étranger était arrêtée face à la propagation rapide du variant Omicron. Or, si le Maroc est de nouveau sous bulle sanitaire, des avions privés circuleraient librement entre l'Europe et le Maroc, selon le journal Assabah. Les organisateurs de ces vols "charters" particuliers louent des avions d’affaire et obtiennent des autorisations de vol auprès d’un service du ministère des Affaires étrangères, affirme le site H24 Info qui reprend l’information.

Jusqu'à 19 000 euros la place

Le montant d’un vol varie en fonction du taux de remplissage du jet, mais peut s’élever à 200 000 dirhams (19 000 euros) par passager. A ce prix, non seulement vous pouvez entrer dans le royaume (et en sortir), mais vous êtes également dispensé de contrôle sanitaire et même de la quarantaine de sept jours. Seule obligation pour le voyageur, présenter un schéma vaccinal complet et fournir son passeport trois jours avant le vol.

Les sources du journal Assabah ont jugé ces vols d’avions privés discriminatoires entre les citoyens. Le coût peut être prohibitif, alors même que les autres vols sont annulés. De même, la réservation semble réservée à quelques initiés. Cela passe mal quand on sait qu’il y a des centaines de ressortissants marocains qui ne peuvent pas rentrer au pays.

Mais des vols spéciaux sont également assurés par la compagnie nationale Royal Air Maroc vers la France, la Belgique, le Canada et bien d’autres destinations. Ces vols, précise la compagnie, "sont soumis à autorisation exceptionnelle" et seront programmés jusqu’à la fin du mois de janvier. Mais rien n’est dit sur les critères d’obtention de cette autorisation exceptionnelle. On invite juste les clients potentiels à consulter le site internet de la compagnie qui n'en dit rien !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.