Otage néerlandais : deux autres hommes encore détenus par les islamistes

Lundi 6 avril au matin, les forces de l'armée française ont libéré un otage néerlandais lors d'un assaut dans le nord du Mali.

FRANCE 3

Un assaut lancé lundi 6 avril au matin par les forces de l'armée française contre des jihadistes dans le nord-est du Mali a permis de libérer un otage néerlandais. Sjaak Rijke est désormais un homme libre. Une vingtaine d'hommes ont participé à l'opération. Cela faisait près de trois ans et demi que ce conducteur de train néerlandais de 54 ans était aux mains de ces hommes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Deux jihadistes tués, deux autres capturés

Enlevé le 25 novembre 2011 dans un hôtel de Tombouctou, ce touriste est à plusieurs reprises apparu dans des vidéos de propagande de ses ravisseurs avec deux autres compagnons d'infortune : un suédois et un sud-africain. En novembre 2014, Sjaak Rijke était apparu pour la dernière fois dans une de ces vidéos. L'homme semblait affaibli.
Lors de cet assaut, au moins deux jihadistes auraient été tués, deux autres capturés. Un succès pour les forces françaises engagées dans l'opération Barkhane, mais les deux otages suédois et sud-africain doivent encore être libérés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sjaak Rijke à sa descente de l\'hélicoptère des commandos français qui l\'ont libéré, le 6 avril 2015, à Tessalit (Mali). 
Sjaak Rijke à sa descente de l'hélicoptère des commandos français qui l'ont libéré, le 6 avril 2015, à Tessalit (Mali).  (EMA/FRENCH DEFENCE MINISTRY / AFP)