Mali : un Casque bleu tué dans l'explosion d'une mine

Ce nouveau décès intervient dans un contexte tendu de négociations sur le renouvellement du mandat de la Minusma, la mission de maintien de la paix de l'ONU ayant subi le plus de pertes humaines.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vue aérienne de Kidal, au Mali, le 27 septembre 2020. (SOULEYMANE AG ANARA / AFP)

Un casque bleu de la mission des Nations unies au Mali a été tué, dimanche 19 juin, dans l'explosion d'une mine à Kidal, alors qu'il participait à une patrouille, a annoncé le chef de la Minusma sur son compte Twitter.

Le casque bleu faisait partie du contingent guinéen de la Minusma, a précisé un responsable de la mission sous le couvert d'anonymat. "Il a d'abord été blessé et a succombé à ses blessures à notre hôpital de Kidal", a-t-il précisé.

Ce nouveau décès intervient dans un contexte tendu de négociations sur le renouvellement du mandat de la Minusma, la mission de maintien de la paix de l'ONU ayant subi le plus de pertes humaines. Au total, 175 de ses casques bleus sont morts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.