Mali : Paris s'inquiète de possibles "exactions" de militaires maliens "accompagnés de mercenaires russes"

Dans un communiqué, lundi, la France "appelle à l'ouverture rapide d'enquêtes nationales et internationales pour établir les responsabilités de ces actes et traduire en justice leurs auteurs".



Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pick-up de l'armée malienne à Gourma (Mali), le 16 janvier 2021.  (FREDERIC PETRY / HANS LUCAS / AFP)

La France est "gravement préoccupée" par de possibles "exactions" commises au Mali par des soldats maliens "accompagnés de mercenaires" du groupe privé russe Wagner, a déclaré lundi 4 avril le ministère des Affaires étrangères.

Paris est "préoccupé par les informations faisant état d'exactions massives dans le village de Moura par des éléments des forces armées maliennes accompagnées de mercenaires russes du groupe Wagner, et qui auraient causé la mort de centaines de civils", écrit le Quai d'Orsay dans un communiqué.

L'armée malienne a affirmé vendredi soir, dans un communiqué, avoir tué "203 combattants" de "groupes armés terroristes" lors d'une opération dans une zone sahélienne du centre du Mali, menée du 23 au 31 mars.

La France appelle à l'ouverture d'enquêtes "nationales et internationales"

L'AFP n'était pas en mesure de vérifier ce bilan. Vendredi, l'état-major invitait "les populations à la retenue contre les spéculations diffamatoires à l'encontre" des forces armées maliennes.

Dans son communiqué de lundi, la France "appelle à l'ouverture rapide d'enquêtes nationales et internationales pour établir les responsabilités de ces actes et traduire en justice leurs auteurs". 

Elle "s'inquiète de la multiplication des exactions au centre du Mali depuis le début de l'année 2022 et de l'impunité dans laquelle celles-ci se déroulent".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.